Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Le titulaire réalise les activités suivantes :

-  Etudier et analyser le comportement du consommateur
-    Participer aux actions stratégiques relatives au marketing
-    Contrôler l’évolution des marchés
-    Etablir une veille concurrentielle
-    Gérer la communication des marques et de l’entreprise
-    Manager des équipes marketing et commerciales de l’entreprise
-    Comprendre les nouveaux outils utilisés en marketing
-    Appréhender une organisation de manière globale
-    Gérer une offre de produits ou services
-    Intégrer du digital dans l’ensemble des activités

Le titulaire est capable de :


-    Savoir traduire la stratégie de l’entreprise en stratégie marketing (offre, produit, marque)
-    Assurer l’analyse et la veille des marchés
-    Analyser les données de panels pour la prise de décision
-    Intégrer le digital dans la stratégie et l’opérationnel
-    Mettre en place une politique de communication intégrée : à l’interne et à l’externe
-    Lancer et développer une offre de produits/services
-    Définir  la politique commerciale, développe un plan d’action commerciale
-    Elaborer et conduit la politique promotionnelle
-    Mettre en place et manager des équipes complémentaires, transversales ou interculturelles
-    Commanditer ou réaliser des études qualitatives ou quantitatives
-    Maîtriser des logiciels d’analyse numérique et textuelle (SAS, SPSS, R, N-Vivo, Lexica, Sphinx, …).
-    Analyser les données et opérationnalise les résultats
-    Elaborer et suivre des budgets
-    Elaborer /analyser des tableaux de bord d’activité
-    Gérer un compte d’exploitation   


Compétences pré-professionnelles

-    Se situer dans un environnement socio-professionnel et interculturel, national et international, pour s’adapter et prendre des initiatives
-    Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.
-    Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.
-    Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet
-    Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.
-    Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.
-    Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique

Compétences transversales

-    Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes
-    Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif
-    Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
-    Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la règlementation
-    Evaluer et s’autoévaluer dans une démarche qualité
-    S’adapter à différents contextes socio-professionnels et interculturels, nationaux et internationaux
-    Rédiger des cahiers des charges, des rapports, des synthèses et des bilans,
-    Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes
-    Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe

Chaque mention peut être déclinée en parcours (anciennement spécialités) permettant d'acquérir des compétences complémentaires. Pour plus d'information, se reporter aux liens renvoyant sur les sites des différentes universités habilités/accréditées.

}

Diplômes similaires

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire exerce des fonctions de direction et/ou d’encadrement d’un établissement ou d’un service. A ce titre il occupe le poste de directeur ou chef de service d’un établissement (sous statut associatif, coopératif ou mutualiste) ou d’un service relevant d’une collectivité territoriale. Il peut également travailler à son compte en tant que consultant en organisation auprès des établissements ou services décrits ci-dessus.
Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire assure 4 fonctions principales :
1) Il pilote de manière stratégique l’organisme ou le service et son développement en cohérence avec son objet social et en adéquation avec les évolutions de l’environnement socio-économique
2) Il assure la gestion administrative, comptable et financière de l’organisme ou du service de manière à garantir la pérennité de la structure et son développement
3) Il coordonne une équipe RH composé de salariés et éventuellement (selon le statut juridique de l’organisme) de bénévoles et d’adhérents
4) Il conçoit et conduit des projets de nature diverses afin de mettre en œuvre le projet social de l’organisme et pour cela s’inscrit dans des logiques de travail en réseau

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire est capable de :
Fonction 1 : pilotage stratégique
-    Mettre en œuvre la stratégie d’établissement
-    Construire, présenter et animer les plans d’actions stratégiques et bilans d’activités
-    Assurer la communication interne / externe
-    Identifier les axes d’évolution de l’organisme, argumenter des priorités à partir d’une veille règlementaire et prospective. Impulser des projets innovants
Fonction 2 : gestion administrative, comptable et financière
-    Coordonner l’activité comptable et juridique d’un établissement
-    Evaluer une situation financière, les besoins et ressources / Proposer des solutions d’optimisation des moyens financiers
-    Gérer la logistique, mobilière et immobilière d’un ou plusieurs établissements ou services du secteur sanitaire et social
-    Construire un budget prévisionnel / Assurer le suivi du budget
Fonction 3 : gestion des ressources humaines
-    Coordonner et appliquer la politique interne de gestion des ressources humaines et appliquer la règlementation matière de droit du travail et de convention collective
-    Animer les relations sociales
-    Recruter, encadrer et animer une équipe (salariés et bénévoles)
-    Elaborer un plan de formation en cohérence avec les compétences et les besoins
Fonction 4 : conduite de projets
-    Réaliser des enquêtes dans l’objectif d’établir un diagnostic social
-    Identifier les besoins et les attentes des publics concernés
-    Elaborer et animer la conduite d’un projet. Suivre sa réalisation (de sa conception au bilan).
-    Monter un dossier de financement
-    Mettre en place des stratégies de communication et réaliser des actions de promotion du projet en analysant l’environnement structurel et conjoncturel du projet
-    Mettre en œuvre les différents modes de contractualisation

Les entreprises confient à un Manager du Développement d’Affaires à l’International la réussite de leur développement avec l’étranger.
Qu’il s’agisse de vendre ou d’acheter des matières, des produits ou des services, et même si la négociation reste un élément clef de sa fonction, le Manager du Développement d’Affaires à l’International accède à des responsabilités plus élevées, celui de développeur d’affaires.
S’inscrivant dans une dimension anticipatrice des évolutions possibles des marchés, il élabore une stratégie de développement à moyen et long terme, tout en suivant les marchés au quotidien.
Il doit être en mesure de définir les nouveaux pays à cibler,  d’évaluer les investissements nécessaires pour développer de nouveaux marchés et d’estimer le retour en termes de chiffre d’affaires et de performance que l’entreprise peut espérer.
Si son poste reste basé en France, une grande partie de son temps est consacré à des déplacements et des rencontres avec  ses différents partenaires dans leur zone d’implantation. C’est pour lui, un moyen privilégié de maintenir des relations de proximité et de se rendre compte, en direct, des capacités ou difficultés posées, afin de chercher des solutions adaptées au contexte local et à ses particularités.
     Bloc 1/ Elaborer la stratégie de développement à l’international
Principales activités
La collaboration à l’élaboration de la politique de l’entreprise
L’étude des résultats du marché au niveau international et le repérage des potentialités
Le choix des axes de développement
La formalisation de la stratégie et son argumentation
     Bloc 2/ Concevoir le plan de développement à l’international
Principales activités
L’analyse des caractéristiques des zones ciblées et des conditions à réunir
La définition des orientations à privilégier
L’évaluation du montant des financements
La structuration du plan de développement
     Bloc 3/ Gérer les relations partenariales et négociations d’affaires
Principales activités
La définition de la politique commerciale (sourcing, achat, vente) et la vérification de la crédibilité des partenaires sélectionnés
La participation à des manifestations professionnelles
L’établissement du business plan d’une nouvelle affaire
Le choix des stratégies régionales à développer
La négociation d’affaires
     Bloc 4/ Piloter la stratégie commerciale et le marketing opérationnel
Principales activités
La structuration de la stratégie commerciale et de marketing opérationnel selon les zones
L’élaboration du plan annuel de développement
La supervision des stratégies de prospection
La définition des modalités de suivi et d’évaluation des projets
     Bloc 5/ Suivre et ajuster le plan de développement
Principales activités
Le suivi des résultats
L’analyse des problèmes et la recherche de solutions
Le choix des actions correctrices
     Bloc 6/ Manager le service international et coordonner les activités
Principales activités
L’organisation des activités
La gestion du budget
Le management d’équipe, notamment dans le cadre interculturel
Le recrutement et la professionnalisation des collaborateurs
La gestion des risques

Les capacités attestées :
- Bloc 1/ Elaborer la stratégie de développement à l’international
Contribuer à l’élaboration de la politique globale de l’entreprise, analyser les évolutions des marchés, analyser les caractéristiques  des zones et leur potentialité de développement, définir les orientations à développer , produire des recommandations, présenter les axes de la stratégie élaborée, formaliser la stratégie de développement à l’international
- Bloc 2/ Concevoir le plan de développement à l’international
Evaluer les marchés existants selon les différents pays ciblés, identifier les spécificités propres à chaque pays, évaluer les  potentialités et risques, déterminer les orientations à privilégier, développer un argumentaire, structurer le plan de développement
- Bloc 3/ Gérer les relations partenariales et négociations d’affaires
Elaborer la politique de sourcing, définir les modalités de recherche des prestataires, réaliser l’audit d’une entreprise, négocier les conditions du partenariat, élaborer le business plan des nouvelles affaires à réaliser, vérifier la législation en vigueur, piloter l’ensemble de l’activité à l’international, participer au processus de négociation
- Bloc 4/ Piloter la stratégie commerciale et le marketing opérationnel
Définir les projets à conduire, évaluer les moyens à leur allouer, analyser la complémentarité des projets entre eux et la cohérence des moyens alloués, vérifier la conformité des business plan des projets, décider des stratégies opérationnelles à conduire, structurer la stratégie commerciale et marketing à conduire sur les différentes zones, superviser l’élaboration par les responsables de zones, du plan annuel des actions à conduire, organiser les modalités de suivi et d’évaluation des actions
- Bloc 5/ Suivre et ajuster le plan de développement
Vérifier la pertinence de l’approche stratégique développée au sein de chaque région, hiérarchiser les projets et leur priorité, analyser les évolutions des marchés, vérifier l’adéquation des résultats au regard du prévisionnel, décider des ajustements à apporter, accompagner ses collaborateurs dans la résolution de problèmes rencontrés, décider des ajustements à apporter aux stratégies, effectuer un rapport de synthèse sur l’ensemble des actions menées et les résultats atteints
- Bloc 6/ Manager le service international et coordonner les activités
Organiser l’activité générale de son département, gérer le budget du service, décider de l’affectation des responsables commerciaux, organiser un mode de management de proximité ou à distance, accompagner ses collaborateurs à la gestion d’affaires délicates, à la réalisation des négociations ou à la résolution de problèmes, contribuer au recrutement, à la professionnalisation et à la mobilité de ses collaborateurs, mener des entretiens annuels

Diplôme Responsable en gestion

Équivalence Bac +3 ou +4

Le Responsable en gestion intervient essentiellement comme cadre adjoint ou responsable d’une unité de travail dans les domaines d’activité économique tertiaires : la banque et l’assurance, le transport, les ressources humaines, la comptabilité, le droit public, la vente et le marketing. Bénéficiant en général de plusieurs d’années d’expérience professionnelle dans son activité, il vient consolider sa fonction de cadre en gestion ou bien  évoluer vers une fonction de cadre dirigeant ou de responsable d’entreprise. Il est conduit à développer plusieurs compétences professionnelles :
- l’élaboration de procédures de gestion et de stratégies de gestion reliées aux objectifs de l’entreprise,    
- la préparation, le suivi et le contrôle des budgets d’activité,    
- la gestion et le suivi des relations commerciales et des réseaux de distributions,    
- le contrôle de l’application des règles de droit du contrat, de droit du travail… aux activités tertiaires,    
- la conception et le suivi de plans commerciaux annuels, en lien avec la direction des entreprises,    
- le recrutement, la gestion du personnel et l’animation d’équipes dont il a la responsabilité.   

Le titulaire de la certification est capable de :
Domaine de compétences 1 : Elaboration et conduite de la stratégie d’un projet / d’une entité.                                             
- définir des objectifs globaux et élaborer une stratégie de développement.
- piloter et évaluer un projet / une entité.
- identifier et mettre en œuvre des partenariats pertinents.
- rechercher et exploiter les informations issues d’une veille stratégique.
Domaine de compétences 2 : Conception et conduite de la politique marketing et commerciale.
- élaborer et réaliser une veille marketing et des études de marché qualitatives et quantitatives pour préparer ou contrôler une décision marketing ou commerciale.
- élaborer un plan marketing et le mettre en œuvre.
- définir et animer une gestion efficace de la relation client. - assister la force de vente dans la stratégie de vente.
Domaine de compétences 3 : Pilotage administratif et financier d’une entité.
- appliquer les mécanismes comptables, budgétaires et du contrôle de gestion.
- élaborer les procédures de gestion administrative et comptable.
- utiliser les leviers d’optimisation des ressources internes.
- réaliser des études financières et économiques nécessaires aux choix d'investissements.
Domaine de compétences 4 : Management et organisation des ressources humaines.
- analyser le fonctionnement d’organisation du travail d’une entité et établir un diagnostic.
- utiliser les outils de gestion administrative des ressources humaines.
- appliquer la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.
- utiliser les outils de management organisationnel des équipes et du travail.