Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

 

Participation active à la démarche de prévision de l’entreprise 

- Définition des objectifs de l’entreprise et des différents départements ou services

- Planification des moyens financiers, humains et techniques à mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs. Pour se faire, il met au point, avec les opérationnels, des plans d’actions qu’il chiffre sous la forme de budgets. Il anime la procédure budgétaire (pré-budget, navettes et consolidation budgétaire)

- Conception et mise en œuvre de systèmes d’information et de contrôle adaptés (procédure de reporting, calculs et analyse d’écarts, politique de prix de cession interne, procédures d’audit interne, etc.)

- Suivi des réalisations à la fois pour le compte de la direction générale (pilotage central) mais aussi pour le compte des opérationnels (pilotage local)

- Elaboration des tableaux de bord

- Animation des revues contradictoires de performances avec les managers afin d’instituer un retour d’expérience et de susciter des plans de progrès

- Mise en évidence des écarts significatifs entre les prévisions et les réalisations

- Analyse des causes de ces écarts avec les managers opérationnels

- Ajustement des prévisions en fonction des écarts constatés (reprévisions)

- Réalisation des études économiques et financières à la demande des managers

- Audit des systèmes et des processus opérationnels de l’organisation.  

- Cartographie et analyse des risques à l’échelle d’une entreprise ou d’un business service

- Préparation, organisation et conduite d’une mission d’audit (opérationnel et financier)

- Mise en œuvre d'opérations de fusions/acquisitions

- Montages financiers complexes

- Conseil en matière de transmission d'entreprises

- Conception d'outils de suivi et d'analyse des risques

 

- Maîtriser les outils de reporting comptable et financier  et les outils de pilotage de la qualité et des processus

- Mettre en œuvre une démarche prévisionnelle du contrôle budgétaire et des prix de cession interne

- Coordonner au sein des organisations l'ensemble des opérations comptables et financières en milieu bancaire, hospitalier, des collectivités territoriales.

- Utiliser les progiciels de gestion intégrés (PGI)

- Utiliser l’outil informatique (traitement de texte et tableur) et utiliser un logiciel de gestion de base de données et les progiciels ERP

- Accomplir les opérations de LBO (Leverage Buy Out) ou OBO (Owner Buy Out)

- Concilier les options financières des sociétés et stratégies fiscales et juridiques

 

Compétences pré-professionnelles

- Se situer dans un environnement socio-professionnel et interculturel, national et international, pour s’adapter et prendre des initiatives

- Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.

- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.

- Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet

- Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder

- Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte

- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique

 

Compétences transversales

Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes

·         Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif

·         Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation

·         Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la règlementation

·         Evaluer et s’autoévaluer dans une démarche qualité

·         S’adapter à différents contextes socio-professionnels et interculturels, nationaux et internationaux

·         Rédiger des cahiers des charges, des rapports, des synthèses et des bilans

·         Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes

·         Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe

}

Diplômes similaires

La production des informations financières est de plus en plus automatisée et toujours plus abondante. Leur interprétation et leur exploitation à des fins de gestion ou pour satisfaire à des obligations légales et réglementaires sont d’une complexité croissante.Les emplois visés supposent une grande autonomie de travail et des compétences techniques dans les domaines suivants : comptabilité, finance, droit des affaires, droit social, droit fiscal, informatique et management. De plus, la maîtrise de l’anglais appliqué aux affaires et une bonne culture économique sont indispensables.La personne doit savoir analyser et interpréter l’ensemble des opérations et concevoir le système d’information comptable et financier d’une organisation en s’appuyant sur des ressources informatiques. Elle doit être capable de produire les états financiers d’entités complexes, les déclarations fiscales et sociales correspondantes, de conseiller un client ou une direction sur les choix les plus opportuns, d’intervenir sur le dossier de révision légale ou contractuelle de telles entités, de produire et d’exploiter les informations de gestion (comptabilité de gestion et budgets), de gérer les ressources financières de l’entité (placements, gestion des comptes de tiers, gestion du risque, gestion des ressources financières du haut de bilan). Dans son domaine, elle doit savoir négocier avec les tiers (exemple : banques) ou assister un client ou une direction en cas de contrôle fiscal ou social. Elle doit également savoir rechercher dans la documentation technique (par exemple, le Code général des impôts) les réponses à une question imprévue et parfois complexe et communiquer par oral et par écrit, parfois en anglais, les résultats de son travail (exemple : préparer la communication financière de l’entreprise). .

Le diplômé, formé dans le domaine de la gestion, se spécialise dans les domaines, de la finance et du contrôle de gestion. C'est un cadre opérationnel administratif et financier, ou en contrôle de gestion.

Le diplômé s’oriente vers des métiers d’essence financière, grâce aux compétences techniques acquises (solides connaissances sur les systèmes financiers, les outils de l’analyse et la gestion financière des entreprises) et des qualités professionnelles et personnelles.

Lorsqu’il est responsable financier ou contrôleur de gestion, le diplômé est un cadre supérieur. Conseiller de la direction générale, ayant acquis une capacité d'analyse, de prise de décision et de synthèse, il lui est directement rattaché ou œuvre à la direction financière. Son activité est centrée sur le reporting, sur les décisions financières, sur l’exploitation d’éléments chiffrés, en particulier sur les bilans, comptes de résultat, les comptabilités budgétaire et analytique, la mise en place de tableaux de bord et - depuis peu - la création de la valeur (en collaboration avec les services marketing et production). Il maîtrise les systèmes d’information de son domaine. A ce titre, il contribue à aider la direction générale et les centres de responsabilité dans l’orientation et le suivi de la stratégie, puisqu'il dispose d'une vision globale et transversale de l'entreprise.

Il exerce dans tout secteur d’activité, au sein d’entreprises de taille suffisamment importante, ou dans des organisations de taille plus modeste où la complexité des activités justifie son existence (sociétés de services, PME industrielles …), au niveau national ou régional (il existe en Franche-Comté un tissu de PME qui recherchent des cadres administratifs et financiers, et des contrôleurs de gestion.)

Le titulaire de ce diplôme peut exercer les missions suivantes :

· Assurer le suivi budgétaire, réel et prévisionnel, de la structure et effectuer les ajustements nécessaires
· Suivre l'évolution des résultats financiers de la structure et établir son plan de financement
· Optimiser la rentabilité financière selon les choix stratégiques et les réglementations en vigueur (commerciales, fiscales et financières)
· Analyser la performance de l’entreprise ou de l’institution
· Assurer le suivi d’activité et réaliser le reporting auprès des instances dirigeantes
· Fournir des simulations de rentabilité et de risque financier comme aide à la décision pour les projets d'investissement importants et de mettre en perspective les grands équilibres de l'entreprise ou de l'institution
· Conseiller la direction dans ses choix stratégiques
· Assurer les relations avec les apporteurs de fonds (actionnaires, banques, marchés financiers...)
· Préparer et mettre en œuvre les décisions financières importantes : investissements (croissance interne, opérations…), financements (émissions de titres de capital ou de créance, introduction en bourse…)
· Superviser, contrôler la gestion de la trésorerie et émettre des recommandations sur l'allocation des ressources financières
· Superviser et coordonner le contrôle de gestion et l'audit interne (évaluation des risques financiers, validation de choix fiscaux, ...)
· Organiser le suivi, le contrôle et l'enregistrement des opérations réalisées sur les marchés financiers (de change, de titres, ...) selon les réglementations bancaires et financières.
· Contrôler la conformité de traitement des opérations boursières (procédures de l'autorité des marchés financiers, ...) et appliquer des mesures correctives
· Réaliser le suivi qualité des procédures de traitement des opérations de marché (délai, taux d'erreur, ...)
· Évaluer et analyser les risques financiers, fiscaux et juridiques éventuels et proposer des solutions de couverture

A l’issue de cette formation, les diplômés disposent de compétences de trois ordres :

- Compétences analytiques : capacité à analyser un problème financier ou organisationnel en le reliant à des modèles théoriques afin d’alimenter la prise de décision
- Compétences opérationnelles : capacité à mobiliser et à appliquer les connaissances acquises, à mettre en place les plans d’actions et à mobiliser des moyens, à motiver des équipes
- Compétences techniques, par la connaissance des méthodes et des outils de décision utilisés en finance, pilotage et gouvernance des organisations.

Pilotage opérationnel et humain 
Le diplômé est capable de :


- Concevoir et piloter un projet dans ses dimensions financière budgétaire, marketing, opérationnelle, humaine
- Etudier la faisabilité d’un projet de développement, de croissance externe
- Utiliser les outils de la gestion de projet
- Identifier la structure du système d’information adapté à l’entreprise
- Animer des équipes pluridisciplinaires

- Accompagner des processus de changement
- Dialoguer avec l’ensemble des fonctions de l’entreprise (marketing, ressources humaines, production, comptabilité)

 

Pilotage financier
 Le diplômé est capable de :


- Calculer, analyser et assurer le suivi des coûts
- Elaborer des budgets et  réaliser leur suivi
- Elaborer et utiliser des tableaux de bord de gestion
- Piloter la mise en place ou l’adaptation du système de contrôle de gestion
- Evaluer les conditions de rentabilité d’un investissement

- Piloter la gestion financière de l’entreprise
- Définir et mettre en œuvre la politique financière de l’entreprise
- Dialoguer avec les experts financiers

 

Compétences transversales
 Le diplômé est capable de
 :

- Comprendre et s’exprimer à l’écrit et à l’oral en anglais des affaires
- Utiliser et construire des bases de données utiles à la finance et au contrôle de gestion
- Animer des réunions et présentations professionnelles

}

MASTER Comptabilité - contrôle - audit

Équivalence Bac +5 et plus

La production des informations financières est de plus en plus automatisée et toujours plus abondante. Leur interprétation et leur exploitation à des fins de gestion ou pour satisfaire à des obligations légales et réglementaires sont d’une complexité croissante.

 Les emplois visés supposent une grande autonomie de travail et des compétences techniques dans les domaines suivants : comptabilité, finance, droit des affaires, droit social, droit fiscal, informatique et management. De plus, la maîtrise de l’anglais appliqué aux affaires et une bonne culture économique sont indispensables.

 

Le titlaire d diplôme exerce les activités suivantes:   analyse et interprétation de l’ensemble des opérations comptables

 conception du système d’information comptable et financier d’une organisation en s’appuyant sur des ressources informatiques.

Le titulaire du diplôme doit être capable de produire les états financiers d’entités complexes, les déclarations fiscales et sociales correspondantes, de conseiller un client ou une direction sur les choix les plus opportuns, d’intervenir sur le dossier de révision légale ou contractuelle de telles entités, de produire et d’exploiter les informations de gestion (comptabilité de gestion et budgets), de gérer les ressources financières de l’entité (placements, gestion des comptes de tiers, gestion du risque, gestion des ressources financières du haut de bilan). Dans son domaine, elle doit savoir négocier avec les tiers (exemple : banques) ou assister un client ou une direction en cas de contrôle fiscal ou social. Elle doit également savoir rechercher dans la documentation technique (par exemple, le Code général des impôts) les réponses à une question imprévue et parfois complexe et communiquer par oral et par écrit, parfois en anglais, les résultats de son travail (exemple : préparer la communication financière de l’entreprise).

Connaissances en fiscalité
Connaissances en droit
Connaissances en finance
Connaissance en comptabilité française et internationale
Connaissances en contrôle de gestion

Aptitude à appliquer des processus rigoureux de traitement de données chiffrées
Aptitude à la confidentialité
Aptitude à rendre accessible aux non-professionnels l’exploitation de données chiffrées
Aptitude à évaluer les risques lors de choix et de prises de décision par la direction générale

Pratique de l’anglais des affaires

}