Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Activités visées :

- Développement de modèles et réalisation de calculs de tout ou partie de systèmes  

- Conseil scientifique et technique sur les moyens, les méthodes et les techniques de valorisation et de mise en œuvre de résultats d'études ou de recherche

- Rédaction de cahiers des charges, réponse à appel d'offre, dimensionnement et chiffrage des installations.

- Supervision et coordination d’un projet, d’une équipe

- Sélection, test et développement des techniques de métrologie adaptées au projet.

- Assurance de la qualité environnementale d'un projet en maîtrisant les normes et labels nationaux et internationaux

- Audits de performances énergétique et confort de l'habitat.

- Rédaction de cahiers des charges, rapports, synthèses et bilans

- Mise en place et suivi des contrats de gestion d’énergie

- Optimisation énergétique des procédés industriels

- Gestion des déchets (tri, valorisation énergétique…)  

- Utilisation des outils numériques de référence et des règles de sécurité informatique  

Compétences attestées :

- Appréhender les spécificités de chaque type d’énergie, de matériaux et leurs caractéristiques thermiques

- Analyser les couplages entre transferts de masse et de chaleur

- Effectuer un bilan énergétique

- Modéliser et simuler des systèmes fluides, solides, ou thermiques en utilisant les outils de calcul scientifique et les logiciels de simulations adaptés

- Dimensionner et concevoir des systèmes de production d’énergie et/ou de systèmes de production industrielles utilisant de l’énergie

- Dimensionner des systèmes de distribution d’énergie

- Optimiser des systèmes de réduction des polluants issus de procédés

- Appréhender les enjeux du développement durable en termes d’énergie

 - Identifier les usages numériques et les impacts de leur évolution sur le ou les domaines concernés par la mention

- Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine

- Mobiliser des savoirs hautement spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de travail ou d’études, comme base d’une pensée originale

- Développer une conscience critique des savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines

- Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines

- Apporter des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans des contextes internationaux

- Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes en respect des évolutions de la réglementation

- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation

- Communiquer à des fins de formation ou de transfert de connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue étrangère

- Gérer des contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles

- Prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe

- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif

- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité

- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale  

Dans certains établissements, d'autres compétences spécifiques peuvent permettre de décliner, préciser ou compléter celles proposées dans le cadre de la mention au niveau national. Pour en savoir plus se reporter au site de l'établissement.

Diplômes similaires

L’Ecole de l’air forme des officiers ingénieurs de carrière.
La certification atteste de leur capacité à exercer dans une première partie de carrière, des responsabilités de chefs militaires et d’experts tactiques du milieu aéronautique et spatial. Elles s’exercent dans des charges de commandement et de combat et, selon les spécialités, dans des activités de pilotage, de contrôle, de fonctions techniques, etc.
La certification garantit également l’aptitude des officiers à occuper, dans une seconde partie de carrière, des postes de futurs cadres supérieurs et hauts dirigeants du Ministère de la Défense ou d’instances internationales, responsables des questions militaires et de sécurité et expert de l’emploi des technologies de l’aéronautique, du spatial et des systèmes d’armes.

La certification implique la vérification des qualités suivantes :

  • connaissance et compréhension y compris transverses d'un vaste champ de sciences fondamentales ;
  • connaissance et compréhension approfondies des sciences et techniques liées au milieu aéronautique militaire et spatial ;
  • capacité à étudier et résoudre des problèmes complexes en s'appuyant sur les sciences et techniques de l'ingénieur ;
  • capacité à concevoir des solutions scientifiques et techniques permettant de définir des produits, systèmes et services au profit de l’Armée de l’air et de la Défense ;
  • capacité à entreprendre et mener à bien des recherches ;
  • capacité à mettre en œuvre des solutions scientifiques et technologiques dans le milieu aéronautique militaire et spatial ;
  • connaissances économiques, stratégiques, sociales et juridiques, leur compréhension et leur mise en œuvre au sein de l’Armée de l’Air et de la Défense comme dans le cadre des opérations aériennes ;
  • connaissance et compréhension des problématiques, des stratégies de management des organismes de la Défense et de leur mise en œuvre ;
  • compréhension et respect des valeurs environnementales ;
  • capacité à assumer des responsabilités au sein de l’Armée de l’Air et de la Défense ;
  • capacité à innover, notamment grâce un enseignement  d’initiation à la recherche
  • capacité à créer des activités dans le cadre de la conception et de la conduite de projets personnels en autonomie ;
  • dimension organisationnelle et culturelle : développement de la "culture d'entreprise" de l'armée de l'air et de la défense : traditions, histoire et organisations ;
  • capacités personnelles de l’officier aviateur : ouverture d'esprit, sens des valeurs militaires et aéronautiques, goût de l'effort physique, courage, intégrité, engagement ;  
  • capacités organisationnelles et interpersonnelles ;
  • adaptation interculturelle, internationale et interarmées : échanges de scolarité avec les académies militaires partenaires, stages à l'étranger ;
  • compréhension de la société et aptitude à situer leur place et leur rôle dans la société, connaissance et application des valeurs, de l’éthique, des règlements et des devoirs de l’Aviateur ;
  • connaissance de soi ;
  • capacité d'adaptation ;
  • capacité à commander un organisme ou un groupe : stages de mise en situation de responsabilité et de développement du leadership.

Le titre d'ingénieur confère le grade de master conformément au décret n°99-747 du 30 août 1999.

}

MASTER Mention Chimie

Équivalence Bac +5 et plus

Activités visées :

- Etude de la faisabilité d’un projet répondant à une problématique dans le domaine de la chimie et élaboration des propositions techniques, technologiques au sein de bureaux d'études et d'ingénierie, d'entreprises industrielles, d'entreprises publiques /établissements publics, d'établissements/organismes de recherche, de sociétés de services dans des secteurs d’activités tels que la santé, l’agroalimentaire ou l’environnement.

- Définition et mise en œuvre des méthodes et moyens d'études associées

- Conception des solutions, des évolutions techniques, technologiques et étude des caractéristiques et contraintes du projet

- Réalisation des tests et essais, analyse des résultats et détermination des mises au point du produit, du procédé

- Elaboration et suivi des dossiers techniques de définition du projet

- Assistance technique aux différents services, aux clients

- Suivi et mise à jour de l'information scientifique, technologique, technique, réglementaire

Compétences attestées :

- Maitriser les principales technologies de la chimie (spectrométrie, RMN, électrophorèse, chromatographie…)

- Concevoir, synthétiser, purifier et caractériser des molécules en vue de l’élaboration de produits

­          - Exploiter et interpréter les données issues de méthodes physico-chimiques et d’analyse mises en œuvre dans différents secteurs activités (santé, agroalimentaire, environnement, ….).

 

- Identifier les usages numériques et les impacts de leur évolution sur le ou les domaines concernés par la mention

- Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine

- Mobiliser des savoirs hautement spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de travail ou d’études, comme base d’une pensée originale

- Développer une conscience critique des savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines

- Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines

- Apporter des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans des contextes internationaux.

- Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes en respect des évolutions de la règlementation

- Communiquer à des fins de formation ou de transfert de connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue étrangère,

- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation

- Gérer des contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles

- Prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe

- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif

 

Chaque mention peut être déclinée en parcours (anciennement spécialités) permettant d'acquérir des compétences complémentaires. Pour plus d'information, se reporter aux liens renvoyant sur les sites des différentes universités habilités/accréditées.

MASTER Biologie-Santé

Équivalence Bac +5 et plus

Parcours:Biothérapies tissulaires, cellulaires et géniques;Sciences chirurgicales;Vaccinologie; Neuromoteur;Bio-Ingénierie pour la santé;Immunologie;Toxicologie,environnement, santé;Biologie,physiopathologie,pharmacologie du cœur et de la circulation;Biologie, physiopathologie, pharmacologie de la respiration et du sommeil

 

Les diplômés du Master BIOLOGIE SANTE sont des professionnels qui 

-          participent à la conception et à la conduite d’un programme de recherche dans le domaine des sciences biologiques et médicales au sein d’une structure publique ou privée,

-          posent les hypothèses et réalisent les expérimentations ou les procédés techniques nécessaires au développement d’un projet,

-          recueillent les données et élaborent leur interprétation,

-          rendent compte des travaux réalisés, des résultats obtenus et de leur signification en interne (communications de laboratoire) ou en externe (publications et colloques),

assurent une veille scientifique et technologique à visée personnelle et pour le groupe de recherche.

Les diplômés sont des professionnels capables de

-          développer une démarche scientifique par la formulation et la construction de raisonnements scientifiques,

-          définir le contexte et préciser les objectifs d’un projet,

-          planifier et organiser une étude expérimentale,

-          travailler en autonomie,

-          suivre de façon rigoureuse un protocole expérimental,

-          élaborer et mettre au point un nouveau protocole expérimental,

-          analyser des jeux complexes de données scientifiques et en donner les limites

-          effectuer une recherche d’information

-          analyser un article scientifique

-          présenter oralement des données scientifiques

-          rédiger un dossier scientifique, rapport ou mémoire de recherche, en français comme en anglais

-          travailler en équipe, s’intégrer, collaborer, transmettre

 

-          connaître et faire respecter les bonnes pratiques de laboratoire, les règles de sécurité et le règlement en matière d’éthique dans la recherche scientifique et biologique.

}