Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Le titulaire de ce master peut exercer notamment les fonctions et activités suivantes :

  • conseil et audit en systèmes d'information (PISE)
  • maitrise d'ouvrage informatique (PISE)
  • aménagement, développement local (ADL)
  • animateur /responsable de politiques publiques territoriales (ADL)
  • chargé d'études consultant (CCESE)

Le titulaire de ce diplôme est capable de :

  • effectuer des analyses et diagnostic des territoires (ADL)
  • monter, gérer , planifier conduire un projet
  • mettre en oeuvre des démarches d'évaluation
  • réaliser des enquetes quantitatives qualitatives ...(CCESE)
  • maitriser des bases de la statistique descriptive (CCESE)
  • rédiger des rapports
  • maitriser l'utilisation de divers outils informatiques
  • travailler en équipe
  • mener des entretiens
  • réaliser des présentations orales
  • gérer des relations avec divers acteurs
  • maitriser les dimensions techniques de systèmes d'information (programmationbases de données réseaux...) (PISE)
  • ...
}

Diplômes similaires

MASTER MASTER Information Communication

Équivalence Bac +5 et plus

 

•          Spécialité MICO (Métiers de l’Information et de la Communication Organisationnelle):

L’objectif est de former des cadres d’entreprises, d’agence, de collectivités territoriales et locales et du secteur associatif,  culturel ou médico-social, qui aient une capacité d’analyse, de conceptualisation en situation et de mise en œuvre dans des logiques de projets ( interfaces, traductions entre professions différentes, logiques d’évaluation, de qualité) et des contextes (locaux, nationaux, européens ou mondiaux) divers.

Il est aussi de former des professionnels généralistes de l’information capables d’assumer la responsabilité d’un service d’information dans tout type d’organisation : entreprise, collectivité locale, organisme public, association.

•          Spécialité PRANET (Pratiques professionnelles en contexte internet) :

Une formation à l’analyse des situations professionnelles et à la conduite de projets innovants dans le contexte d’internet. Concrètement, il s'agit de former des professionnels possédant de bonnes :

- Analyse des INNOVATIONS en lien avec le développement des TIC, qu’il s’agisse des innovations organisationnelles, techniques ou des pratiques et méthodes. - Aptitudes à l’analyse des USAGES des objets communiquant en contexte organisationnel ou sociétal en lien avec les modèles économiques émergents.

- Analyse de l’impact des TIC sur les PRATIQUES professionnelles et sur l’évolution des professionnalismes et des grands métiers des entreprises et des différentes institutions.

- ACCOMPAGNER LES EVOLUTIONS des formes organisationnelles dans le contexte des TIC aux différents niveaux d’échelle concernés par le management et la veille stratégique.

 

•          Spécialité EPIC (Etudes et projets en information et communication) :

Nous souhaitons centrer les objectifs professionnels sur une logique de projet spécifique, à forte dimension conceptuelle : l’observation et l’étude des usages des médias, des images, des textes, des dispositifs d’information et de communication.

Maîtrise des différents outils et techniques de communication

•          Forte capacité d’écritures sur tous supports

•          Capacité d’analyse des situations et des logiques d’action et capacité à élaborer des cahiers de charges dans le contexte de travail sur projet ou autre.

•          Capacité à diriger une équipe et à travailler dans une logique de coordination.

•          Capacité à sélectionner et piloter des sous traitants (consultants, techniciens, etc…)

•          Capacité à conduite des projets dans le contexte multimédias, capacité à diriger une équipe,

•          Capacité à créer et piloter une entreprise ou agence dans le secteur des TIC

}

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire exerce des fonctions de direction et/ou d’encadrement d’un établissement ou d’un service. A ce titre il occupe le poste de directeur ou chef de service d’un établissement (sous statut associatif, coopératif ou mutualiste) ou d’un service relevant d’une collectivité territoriale. Il peut également travailler à son compte en tant que consultant en organisation auprès des établissements ou services décrits ci-dessus.
Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire assure 4 fonctions principales :
1) Il pilote de manière stratégique l’organisme ou le service et son développement en cohérence avec son objet social et en adéquation avec les évolutions de l’environnement socio-économique
2) Il assure la gestion administrative, comptable et financière de l’organisme ou du service de manière à garantir la pérennité de la structure et son développement
3) Il coordonne une équipe RH composé de salariés et éventuellement (selon le statut juridique de l’organisme) de bénévoles et d’adhérents
4) Il conçoit et conduit des projets de nature diverses afin de mettre en œuvre le projet social de l’organisme et pour cela s’inscrit dans des logiques de travail en réseau

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire est capable de :
Fonction 1 : pilotage stratégique
-    Mettre en œuvre la stratégie d’établissement
-    Construire, présenter et animer les plans d’actions stratégiques et bilans d’activités
-    Assurer la communication interne / externe
-    Identifier les axes d’évolution de l’organisme, argumenter des priorités à partir d’une veille règlementaire et prospective. Impulser des projets innovants
Fonction 2 : gestion administrative, comptable et financière
-    Coordonner l’activité comptable et juridique d’un établissement
-    Evaluer une situation financière, les besoins et ressources / Proposer des solutions d’optimisation des moyens financiers
-    Gérer la logistique, mobilière et immobilière d’un ou plusieurs établissements ou services du secteur sanitaire et social
-    Construire un budget prévisionnel / Assurer le suivi du budget
Fonction 3 : gestion des ressources humaines
-    Coordonner et appliquer la politique interne de gestion des ressources humaines et appliquer la règlementation matière de droit du travail et de convention collective
-    Animer les relations sociales
-    Recruter, encadrer et animer une équipe (salariés et bénévoles)
-    Elaborer un plan de formation en cohérence avec les compétences et les besoins
Fonction 4 : conduite de projets
-    Réaliser des enquêtes dans l’objectif d’établir un diagnostic social
-    Identifier les besoins et les attentes des publics concernés
-    Elaborer et animer la conduite d’un projet. Suivre sa réalisation (de sa conception au bilan).
-    Monter un dossier de financement
-    Mettre en place des stratégies de communication et réaliser des actions de promotion du projet en analysant l’environnement structurel et conjoncturel du projet
-    Mettre en œuvre les différents modes de contractualisation

Parcours-type :
- Atmosphères Intérieures et Extérieures (AIR)
- Management de l’Environnement et des Collectivités et des Entreprises (MECE)
- Matériaux du patrimoine dans l'environnement
- Systèmes aquatiques et gestion de l'eau (SAGE)

 

- Parcours « Systèmes Aquatiques et Gestion de l’Eau (SAGE) ».   Le titulaire du diplôme est un spcécialste des processus biogéochimiques qui gouvernent la qualité des milieux aquatiques et les interactions de ces milieux dans des environnements d'échelle régionale.

- Parcours « Atmosphères Intérieure et extéRieure (Air) ».  le titulaire de la certification sont des  physico-chimistes spécialisés sur les problématiques atmosphériques, à la fois en termes de mesure, de compréhension mais aussi de surveillance réglementaire et de dépollution de l’atmosphère ( surveillance de la qualité de l’air, de la modélisation de la pollution atmosphérique, du contrôle des émissions dans l’industrie, de la filtration et du traitement de l’air, de l’ultra-propreté, de la conception et de l’audit des installations à atmosphère contrôlée mais aussi de la protection de l’environnement et des personnes).

- Parcours « Matériaux du Patrimoine dans l'Environnement (MAPE) ». le titulaire du diplôme est un  spécialiste des problèmes de dégradation des matériaux du patrimoine bâti et culturel en environnement extérieur (milieu naturel ou anthropisé) ou intérieur (musées, archives, bibliothèques…).

- Parcours « Management Environnement Collectivités et Entreprises (MECE) ».

Développement d'une une politique de réduction des impacts sur l’environnement.

activités de cadres industriels ou des collectivités, généralistes sur les problèmes HSE,  spécialisés dans les problèmes que leurs employeurs peuvent rencontrer dans les domaines de l’environnement, de la sécurité et de la qualité

A l’issue du master SGE, le diplômé est capable, dans les différents domaines et milieux couvert par chaque parcours, de :

-   Préparer une thèse de doctorat dont le financement peut être assuré par des allocations de recherche, par des financements attribués par des organismes de recherche et les laboratoires de recherche publics ou privés.

-   Maîtriser, mobiliser et intégrer les connaissances et techniques propres à la caractérisation physique, chimique et microbiologique des milieux

-   Maîtriser les outils de recueil, d’analyse, de modélisation et traitement statistique des données.

-   Structurer des protocoles d’étude des processus environnementaux.                                                

-   Appliquer des méthodes scientifiques pour identifier et expliquer les causes d'altération des milieux.

-   Mener des observations et des expérimentations en laboratoire ou sur site.

-   Effectuer des mesures environnementales dans le respect des protocoles et des normes.

-   Modéliser la dispersion et le devenir des polluants.

-   Définir des options de gestion des milieux et de la gestion des risques.

-   Diagnostiquer les dégradations des milieux dans les environnements anthropisés intérieurs et extérieurs.

-   Analyser le cycle de vie des matériaux, estimer leur durabilité.

-   Diffuser les résultats de sa recherche en direction de la communauté scientifique, des responsables techniques, des gestionnaires et des politiques.

-   Fournir des références et des méthodes qui favorisent l’aide à la décision.

-   Travailler en lien avec un réseau de partenaires spécialistes et non-spécialistes.

-   Veiller aux évolutions des connaissances, techniques, législations et pratiques dans les disciplines concernées.

-   Mettre en place ou conseiller des mesures préventives.

-   Rédiger des rapports de synthèse précisant les méthodes appliquées, les expériences réalisées, les résultats obtenus et leur domaine de validité.

-   Diffuser et valoriser les conclusions des travaux de recherche auprès de clients ou d’experts.

-   Appliquer les techniques du management de l’environnement.

-   Gérer un projet d’étude pour répondre à un cahier des charges spécifiques ou en vue de publier des travaux de recherche

- Orienter et développer des stratégies environnementales pertinentes, définir et mettre en œuvre des programmes intégrant les composantes humaines, techniques et économiques du développement durable.

-   étudier, surveiller et prévenir les risques de contamination.

-   effectuer des audits physiques ou biologiques des ambiances de travail ; de préconiser et mettre en œuvre des mesures de protection des travailleurs.

-   Formaliser des calendriers d’action, mettre en œuvre des planifications et contrôler l’application de ces planifications.

-   Apprécier la conformité des programmes et opérations avec les règlementations et normalisations.

-   Faire appliquer des accords internationaux, des directives, des instructions et des circulaires concernant la protection ou la préservation de l’environnement.

-   Organiser la concertation et l’échange d’informations entre les différentes parties prenantes.

-   Identifier, animer et informer des réseaux d’acteurs.

-   Identifier, évaluer et gérer les risques environnementaux, expertiser les incidents et accidents, produire des études d’aléas.                                                                       

-   Réaliser des audits de conformité dans le domaine de l’environnement et des audits des pratiques éco citoyennes ; capitaliser les connaissances et les bonnes pratiques.

-   Développer les capacités d’ingénierie des collectivités locales et des entreprises.

}