Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

L’objectif de l’industrie mécanique est de fabriquer des structures et des systèmes mécaniques, pouvant être fort complexes, répondant aux besoins ainsi qu’aux exigences de qualité, de fiabilité et de coûts demandées par l’utilisateur. L’objectif visé implique une suite d’étapes faisant appel à l’ingénieur mécanicien ENSISA, dont les différentes missions sont :

·        De définir le cahier des charges fonctionnel auquel doit correspondre le système ou la structure mécanique,

·        De concevoir ce système mécanique afin qu’il soit conforme au cahier des charges fonctionnel, tout en respectant des contraintes supplémentaires techniques et scientifiques, économiques et écologiques,

·        De fabriquer ce système en respectant les coûts et les délais.

La réponse à ces trois missions nécessite la connaissance des matériaux, de la conception des structures à celle des procédés d’obtention des objets afin d’aboutir à leur optimisation en utilisant les outils d’analyse, de conception, de calcul, de simulation, de prototypage, de fabrication et de métrologie. L’ingénieur mécanicien ENSISA doit concevoir les systèmes de production en s’aidant des outils de simulation de procédé, de réalisation de prototypes de gestion de production et de simulation des flux. Il doit également organiser la gestion des flux physiques et informationnels dans l’entreprise et hors de l’entreprise.

De plus, une formation au management et à la gestion de projets, complétée par des projets et stages sont l’occasion de préparer le futur ingénieur à la fonction d’encadrement et à la prise de responsabilités.

 

Compétences ou capacités évaluées

 

- Dimension générique propre à l’ensemble des titres d’ingénieur. La certification implique la vérification des qualités suivantes :

 

1. Aptitude à mobiliser les ressources d’un large champ de sciences fondamentales.

2. Connaissance et compréhension d’un champ scientifique et technique de spécialité.

3. Maîtrise des méthodes et outils de l’ingénieur : identification et résolution de problèmes, même non familiers et non complètement définis, collecte et interprétation de données, utilisation des outils informatiques, analyse et conception de systèmes complexes, expérimentation.

4. Capacité à s’intégrer dans une organisation, à l’animer et à la faire évoluer : engagement et leadership, management de projets, maîtrise d’ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes.

5. Prise en compte des enjeux industriels, économiques et professionnels : compétitivité et productivité, innovation, propriété intellectuelle et industrielle, respect des procédures qualité, sécurité.

6. Aptitude à travailler en contexte international : maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères, sûreté, intelligence économique, ouverture culturelle, expérience internationale.

7. Respect des valeurs sociétales : connaissances des relations sociales, environnement et développement durable, éthique.

 

- Dimension spécifique à l’ENSISA

 

Ecole de spécialité dont la formation est fondée sur une grande expérience industrielle, et formant des ingénieurs ayant des compétences métier reconnues dans leur champ scientifique et technologique. Prise en compte des aspects recherche, innovation et transfert de technologie par un enseignement et des projets adossés à la recherche scientifique et technologique effectuée au sein de laboratoires reconnus pas les instances nationales.

 

- Dimension spécifique à la spécialité Mécanique

 

1. Connaissance et compréhension approfondie des bases scientifiques et techniques du champ de la mécanique, des matériaux de tout type et du génie mécanique.

2. Capacité à analyser le besoin par la maîtrise de l’analyse fonctionnelle.

3. Capacité à concevoir ou à reconcevoir nécessitant la maîtrise de l’analyse de la valeur, de la science des matériaux, des sciences mécaniques, du calcul, de la modélisation et la simulation des systèmes, de la connaissance des solutions technologiques existantes et de la prise en compte du cycle de vie du produit de sa fabrication à son démantèlement.

4. Capacité à prototyper, à fabriquer et organiser la fabrication de systèmes mécaniques répondant à une exigence de qualité et de fiabilité conforme au cahier des charges technique et économique. La connaissance, des systèmes de production, de la gestion de production et de leur simulation, ainsi que de la métrologie est alors indispensable.

5. Maîtrise des couplages avec le monde physique (électronique, électrotechnique, automatique, commande, etc.) pour la conception de systèmes complexes.

 

}

Diplômes similaires

L'ingénieur diplômé de l'ENSISA dans la spécialité systèmes de production gère des aspects scientifiques techniques, organisationnels et économiques d’une production industrielle.

L’ingénieur formé :

-          gère la production, la qualité, la logistique ou la maintenance d’installations industrielles.

-          gère le développement de nouveaux projets d’industrialisation.

-          participe à l’accroissement des performances de l’entreprise et à la démarche d’amélioration continue.

-          optimise l’outil de fabrication.

Il exerce son métier en milieu industriel.  

A. Capacités professionnelles transverses, propres à l'ensemble des titres d'ingénieur :

L'acquisition des connaissances scientifiques et techniques et la maîtrise de leur mise en œuvre :

1. La connaissance et la compréhension d'un large champ de sciences fondamentales et la capacité d'analyse et de synthèse qui leur est associée.

2. L'aptitude à mobiliser les ressources d'un champ scientifique et technique liés aux systèmes de production (voir ci-dessous)

3. La maîtrise des méthodes et des outils de l'ingénieur: identification, modélisation et résolution de problèmes même non familiers et non complètement définis; utilisation des outils informatiques ; analyse et la conception de systèmes.

4. La maîtrise de l'expérimentation, dans un contexte de recherche et à des fins d'innovation et la capacité d'en utiliser les outils: notamment la collecte et l'interprétation de données, la propriété intellectuelle.

L'adaptation aux exigences propres de l'entreprise (notamment celles des futures entreprises d'accueil) et de la société :

5. L'esprit d'entreprise et l'aptitude à prendre en compte les enjeux économiques, le respect de la qualité, la compétitivité et productivité, les exigences commerciales, l'intelligence économique.

6. L'aptitude à prendre en compte les enjeux sociaux, d'éthique, de sécurité et de santé au travail.

7. L'aptitude à prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par application des principes de développement durable.

8. L'aptitude à prendre en compte les enjeux et les besoins de la société.

La prise en compte de la dimension organisationnelle personnelle, et culturelle :

9. La capacité à s'insérer dans la vie professionnelle, à s'intégrer dans une organisation, à l'animer et à la faire évoluer : exercice de la responsabilité, esprit d'équipe , management de projets , maitrise d'ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non spécialistes, voire la gestion d'entreprise innovante.

10. L'aptitude à travailler en contexte international: maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères, ouverture culturelle associée, adaptation aux contextes internationaux.

11. La capacité à se connaître, à s'auto-évaluer, à gérer ses compétences, (notamment dans une perspective de formation tout au long de la vie), à opérer ses choix professionnels.

B. Dimension spécifique propre à l'ingénieur ENSISA :

12.   La capacité à appréhender les systèmes et les problématiques dans leur globalité et à mettre également en œuvre des compétences de spécialité pointues pour résoudre les cas les plus difficiles.

13.  L’aptitude à passer à la mise en pratique sur des systèmes réels, au delà de l’étape de simulation.

C. Compétences spécifiques à l'ingénieur ENSISA, spécialité Systèmes de production :

14. La capacité à analyser et évaluer des unités, des lignes de production, l'ensemble d'un système de production.

15. L’aptitude à améliorer et optimiser une production industrielle.

16. L’aptitude à piloter, contrôler et gérer une unité, des lignes ou un système de production.

17. La capacité à mettre en place et conduire la maintenance et l'amélioration continue d'un système de production, mettre en place et piloter la qualité.

}

MASTER Energie

Équivalence Bac +5 et plus

Activités visées :

- Développement de modèles et réalisation de calculs de tout ou partie de systèmes  

- Conseil scientifique et technique sur les moyens, les méthodes et les techniques de valorisation et de mise en œuvre de résultats d'études ou de recherche

- Rédaction de cahiers des charges, réponse à appel d'offre, dimensionnement et chiffrage des installations.

- Supervision et coordination d’un projet, d’une équipe

- Sélection, test et développement des techniques de métrologie adaptées au projet.

- Assurance de la qualité environnementale d'un projet en maîtrisant les normes et labels nationaux et internationaux

- Audits de performances énergétique et confort de l'habitat.

- Rédaction de cahiers des charges, rapports, synthèses et bilans

- Mise en place et suivi des contrats de gestion d’énergie

- Optimisation énergétique des procédés industriels

- Gestion des déchets (tri, valorisation énergétique…)  

- Utilisation des outils numériques de référence et des règles de sécurité informatique  

Compétences attestées :

- Appréhender les spécificités de chaque type d’énergie, de matériaux et leurs caractéristiques thermiques

- Analyser les couplages entre transferts de masse et de chaleur

- Effectuer un bilan énergétique

- Modéliser et simuler des systèmes fluides, solides, ou thermiques en utilisant les outils de calcul scientifique et les logiciels de simulations adaptés

- Dimensionner et concevoir des systèmes de production d’énergie et/ou de systèmes de production industrielles utilisant de l’énergie

- Dimensionner des systèmes de distribution d’énergie

- Optimiser des systèmes de réduction des polluants issus de procédés

- Appréhender les enjeux du développement durable en termes d’énergie

 - Identifier les usages numériques et les impacts de leur évolution sur le ou les domaines concernés par la mention

- Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine

- Mobiliser des savoirs hautement spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de travail ou d’études, comme base d’une pensée originale

- Développer une conscience critique des savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines

- Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines

- Apporter des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans des contextes internationaux

- Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes en respect des évolutions de la réglementation

- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation

- Communiquer à des fins de formation ou de transfert de connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue étrangère

- Gérer des contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles

- Prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe

- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif

- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité

- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale  

Dans certains établissements, d'autres compétences spécifiques peuvent permettre de décliner, préciser ou compléter celles proposées dans le cadre de la mention au niveau national. Pour en savoir plus se reporter au site de l'établissement.