Activités visées

L'ingénieur diplômé de l'ENSISA dans la spécialité systèmes de production gère des aspects scientifiques techniques, organisationnels et économiques d’une production industrielle.

Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

L’ingénieur formé :

-          gère la production, la qualité, la logistique ou la maintenance d’installations industrielles.

-          gère le développement de nouveaux projets d’industrialisation.

-          participe à l’accroissement des performances de l’entreprise et à la démarche d’amélioration continue.

-          optimise l’outil de fabrication.

Il exerce son métier en milieu industriel.  

Compétences attestées

A. Capacités professionnelles transverses, propres à l'ensemble des titres d'ingénieur :

L'acquisition des connaissances scientifiques et techniques et la maîtrise de leur mise en œuvre :

1. La connaissance et la compréhension d'un large champ de sciences fondamentales et la capacité d'analyse et de synthèse qui leur est associée.

2. L'aptitude à mobiliser les ressources d'un champ scientifique et technique liés aux systèmes de production (voir ci-dessous)

3. La maîtrise des méthodes et des outils de l'ingénieur: identification, modélisation et résolution de problèmes même non familiers et non complètement définis; utilisation des outils informatiques ; analyse et la conception de systèmes.

4. La maîtrise de l'expérimentation, dans un contexte de recherche et à des fins d'innovation et la capacité d'en utiliser les outils: notamment la collecte et l'interprétation de données, la propriété intellectuelle.

L'adaptation aux exigences propres de l'entreprise (notamment celles des futures entreprises d'accueil) et de la société :

5. L'esprit d'entreprise et l'aptitude à prendre en compte les enjeux économiques, le respect de la qualité, la compétitivité et productivité, les exigences commerciales, l'intelligence économique.

6. L'aptitude à prendre en compte les enjeux sociaux, d'éthique, de sécurité et de santé au travail.

7. L'aptitude à prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par application des principes de développement durable.

8. L'aptitude à prendre en compte les enjeux et les besoins de la société.

La prise en compte de la dimension organisationnelle personnelle, et culturelle :

9. La capacité à s'insérer dans la vie professionnelle, à s'intégrer dans une organisation, à l'animer et à la faire évoluer : exercice de la responsabilité, esprit d'équipe , management de projets , maitrise d'ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non spécialistes, voire la gestion d'entreprise innovante.

10. L'aptitude à travailler en contexte international: maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères, ouverture culturelle associée, adaptation aux contextes internationaux.

11. La capacité à se connaître, à s'auto-évaluer, à gérer ses compétences, (notamment dans une perspective de formation tout au long de la vie), à opérer ses choix professionnels.

B. Dimension spécifique propre à l'ingénieur ENSISA :

12.   La capacité à appréhender les systèmes et les problématiques dans leur globalité et à mettre également en œuvre des compétences de spécialité pointues pour résoudre les cas les plus difficiles.

13.  L’aptitude à passer à la mise en pratique sur des systèmes réels, au delà de l’étape de simulation.

C. Compétences spécifiques à l'ingénieur ENSISA, spécialité Systèmes de production :

14. La capacité à analyser et évaluer des unités, des lignes de production, l'ensemble d'un système de production.

15. L’aptitude à améliorer et optimiser une production industrielle.

16. L’aptitude à piloter, contrôler et gérer une unité, des lignes ou un système de production.

17. La capacité à mettre en place et conduire la maintenance et l'amélioration continue d'un système de production, mettre en place et piloter la qualité.

Secteurs d'activités

Les ingénieurs diplômés exerceront leurs activités en milieu industriel intéressé par des ingénieurs capables de gérer des aspects scientifiques, techniques, organisationnels et économiques d’un système de production. Tout type d’entreprise à vocation industrielle peut être concerné par ce profil d’ingénieur.

Type d'emplois accessibles

Les ingénieurs sortant de cette formation en alternance sont appelés à exercer plusieurs métiers au sein de l’entreprise comme par exemple :

-          Manageur de la production (gestion et organisation),

-          Manageur des équipes de production,

-          Responsable méthodes et systèmes de production (projets d’industrialisation, de développement et d’optimisation de l’outil de production),

-          Responsable maintenance,

-          Responsable qualité,

-          Responsable achats et logistique … etc …

Nos candidats s'intéressent aussi à ces diplômes :

- Mise en œuvre d’un audit qualité dans différentes organisations : entreprise privée, publique, administration ou association
- Cartographie des processus à l’intérieur d’une organisation
- Analyse des exigences d’un référentiel de management de la qualité
- Analyse des risques dans le cadre d’une démarche qualité
- Accompagnement des démarches de certification
- Conception et mise en œuvre d’une démarche qualité
- Contribution à l’élaboration du système de management de la qualité
- Sensibilisation et formation du personnel à la démarche qualité

... lire la suite
  • Définition  et conduite de la stratégie logistique.
  • Management d'une direction logistique.
  • Management des processus logistiques.
  • Amélioration de la performance logistique et industrielle.
  • Définition du système d'information de la chaîne logistique et des standards de communication.

Le manager de la chaîne logistique intervient, selon la taille de l’entreprise et l’étendue de leurs responsabilités, sur la globalité ou sur une partie du processus. La chaîne logistique couvre très largement l’ensemble des flux physiques et des flux d’information nécessaires à la production des produits et/ou services vendus aux clients. Elle s’intéresse même au-delà des activités propres à l’entreprise, à celles des clients de ses clients et des fournisseurs de ses fournisseurs.   

Ainsi, qu’il travaille de manière plus spécialisée sur une partie de la chaîne logistique ou sur la coordination de sa globalité, le manager de la chaîne logistique doit disposer d'une vision stratégique de la totalité des processus. 

Il peut alors occuper des postes de directeur de la chaîne logistique, ou responsable logistique mais également, notamment en début de carrière, de nombreux postes à responsabilité nécessitant cette vision stratégique, dans les services : achat ; approvisionnement, ; production ; qualité ; expédition/transport ; prévisions ou administration des ventes.  

Le manager de la chaîne logistique intervient au niveau tactique, dans les choix structurels de l’organisation de la logistique industrielle ou au niveau stratégique au sein de la direction générale de l’entreprise de production ou de logistique. En fonction de son expérience et de son ancienneté, le manager de la chaîne logistique peut occuper des fonctions différentes, ayant toutes pour trait commun la nécessité d’avoir une vision transverse sur les flux de l’entreprise. Cette vision est une condition indispensable pour exercer une responsabilité globale. Elle s’acquière par la formation et par l’expérience au sein de l’entreprise.   

... lire la suite

- Optimisation des flux physiques et des flux d’informations
- Optimisation de la gestion des stocks
- Interface avec les différents interlocuteurs internes et externes
- Gestion et coordination de projets opérationnels T.O
- Management d’équipe

... lire la suite