Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Les titulaires de la certification développent deux types d’activités en fonction de leur projet et des composantes de certification choisies :
-         la création d’une nouvelle activité au sein de leur entreprise ou leur établissement ;
-         la création d’une entreprise ou sa reprise, impliquant un changement de statut professionnel.
Dans tous les cas, il s’agit de la direction stratégique et opérationnelle d’une activité économique, contribuant à la création de valeur pour l’entreprise.
Il s’agit de femmes et d’hommes qui pilotent des projets aux différents stades du cycle de vie de l’entreprise : création, croissance, diversification, développement d’un produit et/ou service nouveaux dans une entreprise existante, transmission - reprise, coopération inter-entreprises, etc, et ce, quel que soit le secteur économique de l’entreprise. Ces projets sont principalement liés à la maîtrise d’un métier ou d’une technicité particulière (transport routier, imprimerie de labeur, informatique/internet, import-export, commerce aux particuliers, etc.).
Ce métier nécessite de réaliser en permanence des changements conduits, maîtrisés, bien que risqués, dans un contexte d’économie de marché. L’entrepreneur de petite entreprise doit ainsi développer une capacité de vision, des facultés d’anticipation et d’appropriation pour une mise en œuvre opérationnelle et balisée. Il doit maîtriser également, en parallèle, une compétence technique dans un secteur d’activité qui lui permet de garantir le développement de son activité.
Activités principales :
Construction de la décision
Conduite du projet
Management des ressources et contrôle de l’activité
Animation des réseaux de partenaires internes et externes

Le (la) titulaire est capable de :
     Bloc 1 : Construire de la décision
1.1. Effectuer une veille stratégique combinée sur les plans juridique, technologique et concurrentiel
1.2. Définir, mettre en œuvre et contrôler de la stratégie du projet en lien avec sa production, ses services et ses environnements
1.3. Elaborer de la structure contractuelle et juridique adaptée au projet, à son activité et à sa pérennité.
1.4. Repérer, analyser et traiter des dysfonctionnements en lien avec la stratégie du projet.
     Bloc 2 : Conduire un projet
2.1. Concevoir de la mise en œuvre opérationnelle du projet à partir de la stratégie et des objectifs définis en amont
2.2. Décider les choix techniques, économiques et budgétaires adaptés au projet (réalisation).
2.3. Mettre en œuvre, stimuler, coordonner et contrôler du projet (transfert).
2.4. Pérenniser du projet (exploitation).
     Bloc 3 : Manager des ressources et contrôler l’activité
3.1. Définir de la communication stratégique du projet et présenter auprès des partenaires, financeurs et clients.
3.2. Gérer des ressources humaines.
3.3. Contrôler et gérer des flux financiers.
3.4. Animer de l’équipe autour du projet.
     Bloc 4 : Animer des réseaux de partenaires internes et externes
4.1. Respecter des réglementations en vigueur.
4.2. Construire et entretenir des réseaux pertinents pour le projet et sa pérennité.
4.3. Animer du développement commercial du projet
4.4. Contrôler la qualité des fournisseurs, des sous-traitants et des experts.

Diplômes similaires

Diplôme Responsable en gestion

Équivalence Bac +3 ou +4

Le Responsable en gestion intervient essentiellement comme cadre adjoint ou responsable d’une unité de travail dans les domaines d’activité économique tertiaires : la banque et l’assurance, le transport, les ressources humaines, la comptabilité, le droit public, la vente et le marketing. Bénéficiant en général de plusieurs d’années d’expérience professionnelle dans son activité, il vient consolider sa fonction de cadre en gestion ou bien  évoluer vers une fonction de cadre dirigeant ou de responsable d’entreprise. Il est conduit à développer plusieurs compétences professionnelles :
- l’élaboration de procédures de gestion et de stratégies de gestion reliées aux objectifs de l’entreprise,    
- la préparation, le suivi et le contrôle des budgets d’activité,    
- la gestion et le suivi des relations commerciales et des réseaux de distributions,    
- le contrôle de l’application des règles de droit du contrat, de droit du travail… aux activités tertiaires,    
- la conception et le suivi de plans commerciaux annuels, en lien avec la direction des entreprises,    
- le recrutement, la gestion du personnel et l’animation d’équipes dont il a la responsabilité.   

Le titulaire de la certification est capable de :
Domaine de compétences 1 : Elaboration et conduite de la stratégie d’un projet / d’une entité.                                             
- définir des objectifs globaux et élaborer une stratégie de développement.
- piloter et évaluer un projet / une entité.
- identifier et mettre en œuvre des partenariats pertinents.
- rechercher et exploiter les informations issues d’une veille stratégique.
Domaine de compétences 2 : Conception et conduite de la politique marketing et commerciale.
- élaborer et réaliser une veille marketing et des études de marché qualitatives et quantitatives pour préparer ou contrôler une décision marketing ou commerciale.
- élaborer un plan marketing et le mettre en œuvre.
- définir et animer une gestion efficace de la relation client. - assister la force de vente dans la stratégie de vente.
Domaine de compétences 3 : Pilotage administratif et financier d’une entité.
- appliquer les mécanismes comptables, budgétaires et du contrôle de gestion.
- élaborer les procédures de gestion administrative et comptable.
- utiliser les leviers d’optimisation des ressources internes.
- réaliser des études financières et économiques nécessaires aux choix d'investissements.
Domaine de compétences 4 : Management et organisation des ressources humaines.
- analyser le fonctionnement d’organisation du travail d’une entité et établir un diagnostic.
- utiliser les outils de gestion administrative des ressources humaines.
- appliquer la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.
- utiliser les outils de management organisationnel des équipes et du travail.

Les Gestionnaires d’établissements médicaux et médico-sociaux occupent à la fois un métier stratégique et opérationnel de direction de structures sanitaires et médico-sociales et peuvent ainsi recevoir de leur conseil d’administration une délégation spécifique et réglementaire concernant :
-    la conception, la définition et la mise en œuvre collective des modalités de fonctionnement de la structure et du projet d’établissement ou de service;
-    la gestion et l’animation des ressources humaines et la gestion des moyens matériels et financiers disponibles, de même que l’organisation des travaux liés au patrimoine de la structure ou des prestations de services logistiques ;
-    la coordination avec les institutions sanitaires, sociales et médico-sociales et intervenants extérieurs, ainsi que la communication externe ;
-    l’amélioration continue des prestations et services aux personnes et aux familles dans le cadre d’une démarche qualité, sur la base de bilan et évaluations épisodiques .
Ces professionnels sont également susceptibles d’exercer une responsabilité d'encadrement technique de structures ou services développant des activités sanitaires et médico-sociales, mais encore des activités connexes, ressortissant à des missions éducatives, culturelles, d’accueil et d’hébergement, etc. appartenant à la fonction publique, à des établissements privés ayant une mission de service public, à des associations ou des fondations ainsi qu’à des sociétés privées à but lucratif. Ils ont en charge l’application des objectifs politiques et économiques des instances décisionnaires et étudient la faisabilité technique et financière des projets. Ils sont à même de proposer des projets de développement, d’animer et de superviser des équipes et d’assurer les relations stratégiques et politiques de leur établissement avec les autres structures et administrations du secteur.

Le gestionnaires d’établissements médicaux et médico-sociaux est capable entre :
- d’élaborer un projet et de conduire une stratégie de projet d’établissement ou de service
- de gérer l’ensemble des activités liées aux ressources humaines
- de gérer les services économiques et logistiques  via une stratégie financière pérenne et solide
- de gérer les risques et le management qualité d’une structure sanitaire ou médico-sociales.

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire exerce des fonctions de direction et/ou d’encadrement d’un établissement ou d’un service. A ce titre il occupe le poste de directeur ou chef de service d’un établissement (sous statut associatif, coopératif ou mutualiste) ou d’un service relevant d’une collectivité territoriale. Il peut également travailler à son compte en tant que consultant en organisation auprès des établissements ou services décrits ci-dessus.
Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire assure 4 fonctions principales :
1) Il pilote de manière stratégique l’organisme ou le service et son développement en cohérence avec son objet social et en adéquation avec les évolutions de l’environnement socio-économique
2) Il assure la gestion administrative, comptable et financière de l’organisme ou du service de manière à garantir la pérennité de la structure et son développement
3) Il coordonne une équipe RH composé de salariés et éventuellement (selon le statut juridique de l’organisme) de bénévoles et d’adhérents
4) Il conçoit et conduit des projets de nature diverses afin de mettre en œuvre le projet social de l’organisme et pour cela s’inscrit dans des logiques de travail en réseau

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire est capable de :
Fonction 1 : pilotage stratégique
-    Mettre en œuvre la stratégie d’établissement
-    Construire, présenter et animer les plans d’actions stratégiques et bilans d’activités
-    Assurer la communication interne / externe
-    Identifier les axes d’évolution de l’organisme, argumenter des priorités à partir d’une veille règlementaire et prospective. Impulser des projets innovants
Fonction 2 : gestion administrative, comptable et financière
-    Coordonner l’activité comptable et juridique d’un établissement
-    Evaluer une situation financière, les besoins et ressources / Proposer des solutions d’optimisation des moyens financiers
-    Gérer la logistique, mobilière et immobilière d’un ou plusieurs établissements ou services du secteur sanitaire et social
-    Construire un budget prévisionnel / Assurer le suivi du budget
Fonction 3 : gestion des ressources humaines
-    Coordonner et appliquer la politique interne de gestion des ressources humaines et appliquer la règlementation matière de droit du travail et de convention collective
-    Animer les relations sociales
-    Recruter, encadrer et animer une équipe (salariés et bénévoles)
-    Elaborer un plan de formation en cohérence avec les compétences et les besoins
Fonction 4 : conduite de projets
-    Réaliser des enquêtes dans l’objectif d’établir un diagnostic social
-    Identifier les besoins et les attentes des publics concernés
-    Elaborer et animer la conduite d’un projet. Suivre sa réalisation (de sa conception au bilan).
-    Monter un dossier de financement
-    Mettre en place des stratégies de communication et réaliser des actions de promotion du projet en analysant l’environnement structurel et conjoncturel du projet
-    Mettre en œuvre les différents modes de contractualisation