Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Le titulaire de ce diplôme  intervient dans les différentes phases des relations technico-commerciales, de l’analyse du besoin à la mise en oeuvre et au contrôle de la solution proposée avec une double compétence.

Il apporte son expertise dans l’aide à la décision, il gère, régule, achète, vend, conseille, oriente, manage des équipes dans un esprit prospectif et innovant. C’est aussi un interlocuteur de valeur en ce qui concerne la dynamisation et l’organisation de la filière professionnelle à laquelle son secteur d’activité est rattaché. Il porte des valeurs et des compétences transversales qui lui assurent des qualités d’adaptation et de réactivité transférables à différents circuits commerciaux de la nature et du vivant. Les recruteurs recherchent avant tout des collaborateurs autonomes et responsables, avec une approche maîtrisée du produit pour la filière dans laquelle ils exercent. Au contact du terrain, leurs observations, leur implication dans l’accompagnement des acteurs par l’innovation et la recherche, fournissent aux décideurs des données fondamentales pour l’adaptation de leur stratégie. Il intègre dans ses pratiques et au quotidien les dimensions environnementales, d’hygiène et de sécurité selon la réglementation en vigueur qu’il suit avec attention.

Il a, certes, pour finalité de développer le chiffre d’affaires de son entreprise, mais il doit agir  dorénavant dans un contexte ou rentabilité rime avec durabilité, en quelque sorte il doit «vendre plus mais mieux...» dans le respect d’une éthique professionnelle.

Le titulaire d’un BTSA technico-commercial bien que très attaché à un « produit », quel que soit son secteur d’exercice, mobilise des compétences transversales qu’il peut facilement transférer d’une filière à une autre. C’est un facteur très favorable à l’insertion car la formation lui donne des atouts pour multiplier ses aires de mobilité, de quoi faciliter sa migration d’un emploi à un autre et de bâtir un véritable projet professionnel.

Capacités générales

C1. S’exprimer, communiquer et comprendre le monde

C2. Communiquer dans une langue étrangère

C3. Optimiser sa motricité, gérer sa santé et se sociabiliser

C4. Mettre en œuvre un modèle mathématique et une solution informatique adaptés au traitement de données

 Capacités professionnelles

C5. Situer l’activité de l’entreprise dans son environnement et s’intégrer dans son organisation

C6. Maîtriser des éléments de gestion nécessaires à l’activité du technico-commercial

C7. Participer à la démarche mercatique de l’entreprise

C8. Conduire une relation commerciale en intégrant les spécificités du champ professionnel

C9. Acquérir, dans un champ professionnel, les connaissances scientifiques et techniques permettant de formuler des propositions argumentées de solutions technico-commerciales

C10. Mobiliser les acquis attendus du technicien supérieur technico-commercial pour faire face à une situation professionnelle

}

Diplômes similaires

Dans le but de développer et de fidéliser son portefeuille clients, le (la) négociateur(trice) technico-commercial(e) a pour mission la prospection et le développement du chiffre d'affaires d'un territoire géographique.
Le (la) négociateur(trice) technico-commercial(e) cible les prospects potentiels, organise son emploi du temps en vue d'obtenir des rendez-vous et effectue des visites de prospection. Il (elle) optimise la fiabilité du fichier commercial de l'entreprise, participe à l'élaboration du « mix marketing » de l'offre commerciale, réalise une étude de marché et en exploite les données recueillies. Il (elle) contribue à l'amélioration des documents techniques et commerciaux nécessaires à la vente, élabore et négocie une offre commerciale avec le prospect ou le client en prenant en compte les intérêts de son entreprise et du prospect.
Le (la) négociateur(trice) technico-commercial(e) évalue régulièrement son activité, en particulier l'avancement de ses négociations, le contrôle de la rentabilité et de la marge de chaque affaire en cours, le suivi des litiges et des contentieux et les délais et retards de règlement. Conformément à la politique commerciale définie par son entreprise, il (elle) établit une stratégie de développement et de gestion d'un secteur et gère et optimise le portefeuille clients. Il (elle) respecte les normes de qualité en vigueur, telle la norme ISO 14001. Il (elle) adopte un comportement personnel intégrant la dimension écologique en particulier dans la conduite automobile.
L'emploi requiert une aisance commerciale et la maîtrise technique des produits à proposer. Le (la) négociateur(trice) technico-commercial(e) travaille en collaboration étroite avec les différents services internes de l'entreprise et avec les partenaires externes tels que les fournisseurs, les sous-traitants et les clients.
Il (elle) exerce son activité en autonomie, dans le respect de la politique commerciale de l'entreprise et sous la responsabilité de la direction commerciale ou du dirigeant de l'entreprise. Il (elle) rend régulièrement compte de son activité, le plus souvent sous la forme d'un rapport écrit, journalier ou hebdomadaire. Il (elle) utilise couramment les outils mobiles de communication, internet et les logiciels de gestion et de communication.
Le (la) négociateur(trice) technico-commercial(e) a une obligation de résultats qui se traduit par une démarche constante de développement du chiffre d'affaires. La rémunération se compose généralement d'un fixe, complété par des primes ou des commissions.
L'emploi de négociateur(trice) technico-commercial(e) peut s'exercer sous différents statuts : il (elle) peut être salarié(e) de droit commun, voyageur représentant placier (VRP) exclusif ou multicartes, ou agent commercial.
Les conditions d'exercice varient selon la taille et la structure organisationnelle de l'entreprise. Le (la) négociateur(trice) technico-commercial(e) peut être généraliste et cumuler diverses fonctions liées à l'action commerciale. Il (elle) peut également être spécialiste et gérer une typologie ciblée de clientèle ou commercialiser une seule ligne de produits.
L'emploi nécessite des déplacements fréquents, aussi bien locaux que nationaux, d'une durée de quelques heures à plusieurs semaines. Il (elle) s'adapte aux contraintes et horaires des entreprises qu'il visite. Le (la) négociateur(trice) technico-commercial(e) peut être amené(e) à effectuer des missions de durée variable à l'étranger.

1. Prospecter, présenter et négocier une solution technique

Prospecter un secteur géographique défini.
Détecter un besoin, le définir et concevoir une solution technique.
Négocier une proposition commerciale et conclure la vente.
Mettre en œuvre des actions de fidélisation et de développement de la clientèle.

2. Gérer et optimiser l'activité commerciale sur un secteur géographique déterminé

Etudier l'état du marché pour adapter l'offre commerciale.
Organiser un plan d'action commerciale en cohérence avec les besoins du marché.
Faire le bilan de son activité commerciale et rendre compte à sa hiérarchie.

Compétences transversales de l'emploi

Mobiliser un comportement orienté client et une posture de service.
Utiliser les technologies de l'information, les outils informatiques et/ou bureautiques.

}

Attaché(e) commercial(e)

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Placé(e) sous la responsabilité d’un chef d’entreprise, d’un directeur commercial, d’un responsable commercial, l’Attaché(e) Commercial(e) fait partie d’une équipe chargée de mettre en œuvre sur le terrain, la stratégie commerciale décidée au niveau de la direction.

capacités attestées :
     Bloc 1- Organisation de son activité
En tenant compte des objectifs à atteindre et en disposant d’une certaine autonomie dans la gestion de ses activités, organiser son travail et son planning, en définissant ses priorités, les actions à conduire et en effectuant régulièrement le compte-rendu de celles-ci auprès de sa hiérarchie
Principales activités :
La déclinaison du plan d’action commerciale sur son secteur
La réalisation d’une veille sur son marché et l’analyse de sa zone d’intervention
La définition de la cible à atteindre et des actions à mener
L’utilisation et le renseignement des outils de reporting
     Bloc N° 2 : Réalisation d’une démarche de prospection
En s’appuyant sur son plan d’action commercial validé, et après avoir définit les cibles visées et les modalités à mettre en œuvre, réaliser la démarche de prospection en évaluant les résultats atteints et les avantages et limites de chacune des actions conduites
Principales activités :
La structuration du plan de prospection
Le recueil et l’analyse des informations sur les entreprises
Le choix des actions à mettre en œuvre
La mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des différentes actions de prospection
     Bloc N° 3 : Négociation et suivi d’une vente
En recueillant des informations sur la demande et la situation de son interlocuteur, et en développant un argumentaire adapté à sa proposition, négocier la vente d’une prestation de service ou d’un produit en conseillant au mieux le client au regard de ses besoins
Principales activités :
La conduite des entretiens et l’analyse des besoins
Le conseil sur les prestations  à réaliser et le développement d’un argumentaire de vente
La négociation de la vente
Le suivi de la vente
     Bloc N° 4 : Gestion du portefeuille et de la relation client
En actualisant les données sur ses clients et en repérant les caractéristiques de chacune de ses cibles, gérer son portefeuille en définissant les axes de croissance et les actions à conduire afin de le développer et de contribuer à fidéliser ses clients
Principales activités :
La gestion de son portefeuille clients
L’analyse de son portefeuille
Le choix des actions à mettre en œuvre
L’identification de nouveaux besoins

TP Manager d’univers marchand

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le (la) manager d'univers marchand assure la responsabilité d'un univers, d'un secteur ou de l'ensemble d'un point de vente. Il (elle) favorise la dynamique commerciale de son univers marchand. Il (elle) fait évoluer les ventes et gagne des parts de marché sur la concurrence. Il intègre la stratégie marketing multicanal de l'enseigne afin de développer les ventes complémentaires et fidéliser la clientèle.
Il (elle) organise l'approvisionnement du rayon, assure la présentation marchande des produits et optimise les ventes.
Il (elle) gère le centre de profit, recueille les informations commerciales, analyse les indicateurs de gestion et bâtit des plans d'action pour atteindre les objectifs négociés. Il (elle) établit les prévisions de chiffres d'affaires et de marges.
Il (elle) anime l'équipe, la dirige, la fait progresser et adhérer aux projets et aux valeurs de l'entreprise.
Le (la) manager d'univers marchand exerce en moyenne ou grande surface, alimentaire ou non alimentaire sous la responsabilité du (de la) directeur(trice) du magasin ou d'un(e) chef de secteur avec qui il (elle) communique de manière permanente. Il (elle) participe et rend compte au comité de direction. Il (elle) dispose d'une large autonomie de décision et d'organisation dans le cadre des politiques et stratégies définies.
Il (elle) gère une équipe composée d'adjoint(e)s, d'employé(e)s commerciaux, de vendeurs (ses) et parfois d'hôtes(ses) de caisse. Organisateur(trice) et animateur(trice), il (elle) collabore avec les autres services du magasin tels que le service administratif, l'accueil, le service caisse, la réception marchandise. Il (elle) collabore aussi avec les services centraux tels que la direction des achats, la direction marketing, la centrale d'achats, le service logistique et est en relation avec les clients, fournisseurs, représentants-marchandiseurs et livreurs du magasin.
Son travail s'effectue au bureau et sur la surface de vente. Ses horaires sont flexibles du lundi au samedi en fonction de l'activité du rayon ou de l'espace de vente et il (elle) peut travailler certains jours fériés et dimanches.
L'emploi nécessite des déplacements fréquents à l'intérieur et à l'extérieur du magasin, une station debout quasi permanente dans une ambiance animée. Un rythme de travail soutenu, un relationnel humain important font partie du quotidien du (de la) manager d'univers marchand.

1. Développer la dynamique commerciale d'un univers marchand

Organiser et garantir la présentation marchande des produits en magasin.
Gérer les achats des marchandises de l'univers marchand, veiller à la gestion des stocks et au rangement des produits en réserve.
Dynamiser les ventes des produits et garantir la qualité du service client.

2. Gérer les résultats économiques d'un univers marchand

Analyser les résultats économiques et bâtir les plans actions pour atteindre les objectifs de l'univers marchand.
Etablir les prévisions économiques de l'univers marchand.

3. Manager l'équipe d'un univers marchand

Planifier et organiser l'activité de l'équipe de l'univers marchand.
Gérer l'équipe de l'univers marchand.
Mener et animer un projet de l'univers marchand ou de l'enseigne.

Compétences transversales de l'emploi (le cas échéant)

Diriger une équipe.
Organiser, préparer une action.
Evaluer des performances et/ou des résultats.

 

}