Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Le Responsable en gestion intervient essentiellement comme cadre adjoint ou responsable d’une unité de travail dans les domaines d’activité économique tertiaires : la banque et l’assurance, le transport, les ressources humaines, la comptabilité, le droit public, la vente et le marketing. Bénéficiant en général de plusieurs d’années d’expérience professionnelle dans son activité, il vient consolider sa fonction de cadre en gestion ou bien  évoluer vers une fonction de cadre dirigeant ou de responsable d’entreprise. Il est conduit à développer plusieurs compétences professionnelles :
- l’élaboration de procédures de gestion et de stratégies de gestion reliées aux objectifs de l’entreprise,    
- la préparation, le suivi et le contrôle des budgets d’activité,    
- la gestion et le suivi des relations commerciales et des réseaux de distributions,    
- le contrôle de l’application des règles de droit du contrat, de droit du travail… aux activités tertiaires,    
- la conception et le suivi de plans commerciaux annuels, en lien avec la direction des entreprises,    
- le recrutement, la gestion du personnel et l’animation d’équipes dont il a la responsabilité.   

Le titulaire de la certification est capable de :
Domaine de compétences 1 : Elaboration et conduite de la stratégie d’un projet / d’une entité.                                             
- définir des objectifs globaux et élaborer une stratégie de développement.
- piloter et évaluer un projet / une entité.
- identifier et mettre en œuvre des partenariats pertinents.
- rechercher et exploiter les informations issues d’une veille stratégique.
Domaine de compétences 2 : Conception et conduite de la politique marketing et commerciale.
- élaborer et réaliser une veille marketing et des études de marché qualitatives et quantitatives pour préparer ou contrôler une décision marketing ou commerciale.
- élaborer un plan marketing et le mettre en œuvre.
- définir et animer une gestion efficace de la relation client. - assister la force de vente dans la stratégie de vente.
Domaine de compétences 3 : Pilotage administratif et financier d’une entité.
- appliquer les mécanismes comptables, budgétaires et du contrôle de gestion.
- élaborer les procédures de gestion administrative et comptable.
- utiliser les leviers d’optimisation des ressources internes.
- réaliser des études financières et économiques nécessaires aux choix d'investissements.
Domaine de compétences 4 : Management et organisation des ressources humaines.
- analyser le fonctionnement d’organisation du travail d’une entité et établir un diagnostic.
- utiliser les outils de gestion administrative des ressources humaines.
- appliquer la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.
- utiliser les outils de management organisationnel des équipes et du travail.

Diplômes similaires

Diplome Responsable associatif

Équivalence Bac +3 ou +4

Le responsable d’association exerce des fonctions de direction et/ou d’encadrement au sein d’une association ou d’un réseau d’associations, il exerce sa fonction par délégation du conseil d’administration, en lien étroit avec le président et les membres du bureau. Le périmètre de responsabilité s’adapte à la taille de la structure : le responsable d’association dirige soit la structure, soit un service au sein de cette structure, mais les compétences mises en œuvre sont identiques.
Le métier visé par la certification « responsable d’association » est directeur d’une petite association (moins de 9 ETP), ou responsable de service (cadre) dans une association ou réseau associatif plus important. Les responsables associatifs managent de petites associations ou exercent des fonctions d’encadrement dans des associations plus importantes.

Le responsable d’association exerce les fonctions suivantes :
1)    Il dirige l’association/le service et son développement en cohérence avec l’objet social de l’association et en adéquation avec les évolutions de l’environnement socio-économique
2)    Il assure la gestion administrative et budgétaire de l’association/du service de manière à garantir la pérennité de la structure et son développement
3)    En tant que directeur/chef de service, il anime et gère une équipe de salariés, de bénévoles et d’adhérents et en tant que représentant institutionnel, il anime un réseau de partenaires
4)    Il conçoit et conduit des projets de nature diverse afin de mettre en œuvre le projet social de l’association et pour cela s’inscrit dans des logiques de travail en réseau

Diplôme Responsable comptable

Équivalence Bac +3 ou +4

Le Responsable Comptable assure la responsabilité d’un service comptable, ayant vocation à élaborer, à interpréter et à diffuser, au sein de l’entreprise ou à l’extérieur, toute information comptable ou financière, en lien direct ou indirect avec les états financiers.
Il supervise et contribue directement à l’ensemble des processus comptables, permettant à l’entreprise de satisfaire les exigences réglementaires d’élaboration des comptes sociaux ou consolidés. Il encadre également les déclarations fiscales et sociales, dont il se porte garant. Pour réaliser l’ensemble de ces tâches, caractérisées par une forte cyclicité et une grande technicité, il s’appuie sur une équipe de collaborateur qu’il encadre, anime et forme.
Les normes comptables évoluant régulièrement, et la matière fiscale et sociale étant elle-même très changeante, il intervient régulièrement pour analyser la manière dont les nouvelles exigences s’appliquent à l’entreprise et faire évoluer en conséquence les outils de gestion et le système d’information financier, dont il assure de fait la maîtrise d’ouvrage.
Il participe au processus budgétaire et aux décisions financières (investissement, financement de l’entreprise) et plus largement au pilotage financier stratégique de l’entreprise. Pour les organisations de grande taille, il peut être un acteur de ces processus, fournissant les informations requises et participant à la définition, à la mise en place, à l’exploitation et à l’évolution des outils. Pour les organisations plus petites, le Responsable Comptable aura ces tâches dans son champ de responsabilité directe.
Il constitue l’interlocuteur privilégié sur tous les sujets en lien avec l’utilisation des données comptables, financières ou des déclaratifs sociaux ou fiscaux de l’entreprise. Les échanges se font à l'interne et l'externe (commissaires aux comptes, administration fiscale, organismes sociaux, banquiers…).

Le titulaires est capable de :
• Piloter un projet : organiser et piloter des processus comptables
• Produire de l’information financière légale et des documents de reporting externe
• Gérer du financement à court, moyen et long terme
• Piloter de la performance économique et financière
• Superviser des processus comptables associés aux cycles commercial, social, fiscal et juridique
• Manager l’équipe comptable

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire exerce des fonctions de direction et/ou d’encadrement d’un établissement ou d’un service. A ce titre il occupe le poste de directeur ou chef de service d’un établissement (sous statut associatif, coopératif ou mutualiste) ou d’un service relevant d’une collectivité territoriale. Il peut également travailler à son compte en tant que consultant en organisation auprès des établissements ou services décrits ci-dessus.
Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire assure 4 fonctions principales :
1) Il pilote de manière stratégique l’organisme ou le service et son développement en cohérence avec son objet social et en adéquation avec les évolutions de l’environnement socio-économique
2) Il assure la gestion administrative, comptable et financière de l’organisme ou du service de manière à garantir la pérennité de la structure et son développement
3) Il coordonne une équipe RH composé de salariés et éventuellement (selon le statut juridique de l’organisme) de bénévoles et d’adhérents
4) Il conçoit et conduit des projets de nature diverses afin de mettre en œuvre le projet social de l’organisme et pour cela s’inscrit dans des logiques de travail en réseau

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire est capable de :
Fonction 1 : pilotage stratégique
-    Mettre en œuvre la stratégie d’établissement
-    Construire, présenter et animer les plans d’actions stratégiques et bilans d’activités
-    Assurer la communication interne / externe
-    Identifier les axes d’évolution de l’organisme, argumenter des priorités à partir d’une veille règlementaire et prospective. Impulser des projets innovants
Fonction 2 : gestion administrative, comptable et financière
-    Coordonner l’activité comptable et juridique d’un établissement
-    Evaluer une situation financière, les besoins et ressources / Proposer des solutions d’optimisation des moyens financiers
-    Gérer la logistique, mobilière et immobilière d’un ou plusieurs établissements ou services du secteur sanitaire et social
-    Construire un budget prévisionnel / Assurer le suivi du budget
Fonction 3 : gestion des ressources humaines
-    Coordonner et appliquer la politique interne de gestion des ressources humaines et appliquer la règlementation matière de droit du travail et de convention collective
-    Animer les relations sociales
-    Recruter, encadrer et animer une équipe (salariés et bénévoles)
-    Elaborer un plan de formation en cohérence avec les compétences et les besoins
Fonction 4 : conduite de projets
-    Réaliser des enquêtes dans l’objectif d’établir un diagnostic social
-    Identifier les besoins et les attentes des publics concernés
-    Elaborer et animer la conduite d’un projet. Suivre sa réalisation (de sa conception au bilan).
-    Monter un dossier de financement
-    Mettre en place des stratégies de communication et réaliser des actions de promotion du projet en analysant l’environnement structurel et conjoncturel du projet
-    Mettre en œuvre les différents modes de contractualisation