Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !


Le chargé d’accompagnement social et professionnel (CASP) a pour mission d’accompagner des parcours individuels et collectifs pour favoriser l’insertion sociale/professionnelle ou la mobilité des publics demandeurs dans les domaines de l’emploi, de l’accès au droit, à la santé, au logement, à la citoyenneté ou dans un parcours de formation professionnelle. Il accueille, fait un diagnostic sur la situation de la personne, l’informe, l’oriente et l’accompagne dans la construction et dans la réalisation de son parcours d’insertion sociale et professionnelle en instaurant une relation de coopération et de confiance. Il travaille en réseau avec les partenaires locaux.

Les activités du chargé d’accompagnement social et professionnel sont les suivantes :
1)    Accueil -réception, écoute de la demande et élaboration d’un premier diagnostic
2)    Information, orientation des personnes à partir des situations identifiées
3)    Accompagnement des personnes dans la construction d’un parcours d’insertion professionnelle / sociale / de formation
4)    Travail en réseau, en partenariat et en équipe pour mobiliser les ressources adaptées aux situations à traiter
5)    Recueil et traitement de l’information, veille et gestion d’un fond documentaire
6)    Organisation de son poste de travail et des moyens disponibles

Compétences ou capacités évaluées :
Le titulaire de la certification est capable, entre autre, de :
•    Accueillir, informer, orienter, comprendre la demande et élaborer un premier diagnostic,
•    Reformuler la demande et le projet au regard de ce premier diagnostic,
•    Identifier la structure ou l’interlocuteur pertinent qui pourra accompagner la personne accueillie en fonction de sa problématique (emploi, formation, santé, logement…), et du niveau d’urgence de sa demande,
•    Elaborer avec la personne un projet d’accompagnement personnalisé et partagé ;
•    Créer et développer un réseau de partenaires locaux,
•    Animer une réunion d’information, un atelier collectif,
•    Se situer, s’inscrire et travailler dans un collectif de travail

Diplômes similaires

Le responsable de projets de formation est un professionnel de l’ingénierie de formation. Ses
principales activités sont les suivantes :
-    l’ingénierie de formation à partir d’une analyse du travail ;
-    la mise en œuvre d’une stratégie de développement des compétences articulant travail et formation ;
-    le management d’un projet de formation ;
-    l’inscription du projet dans la politique générale d’un territoire, d’une branche professionnelle, d’une institution ou d’une organisation ;
-    le montage juridico-financier et la gestion administrative d’un projet de formation ;
-    l’accompagnement et le suivi des publics bénéficiaires de la formation.

Pour occuper ce métier, le responsable de projets de formation doit être capable :
- d’analyser des besoins et/ou des demandes de formation émanant d’entreprises, de branches professionnelles, d’organismes collecteurs, d’institutions et d’organismes publics et privés, de collectivités territoriales, de personnes en voie de professionnalisation ou de réorientation professionnelle ;
- d’analyser les situations de travail pour construire un dispositif et des outils de formation contribuant au développement des compétences et à la professionnalisation des personnes ;
- de concevoir, mettre en œuvre et évaluer des dispositifs de formation destinés à développer les compétences des bénéficiaires et des organisations qui les emploient ;
- de piloter un projet de formation et coordonner des équipes d’intervenants ;
- de participer à la professionnalisation des formateurs ;
- d’anticiper l’impact des modifications  des organisations du travail sur les compétences ;
- d’accompagner les décideurs dans le montage de leur plan de formation et des dispositifs de développement des compétences.

Diplome Responsable associatif

Équivalence Bac +3 ou +4

Le responsable d’association exerce des fonctions de direction et/ou d’encadrement au sein d’une association ou d’un réseau d’associations, il exerce sa fonction par délégation du conseil d’administration, en lien étroit avec le président et les membres du bureau. Le périmètre de responsabilité s’adapte à la taille de la structure : le responsable d’association dirige soit la structure, soit un service au sein de cette structure, mais les compétences mises en œuvre sont identiques.
Le métier visé par la certification « responsable d’association » est directeur d’une petite association (moins de 9 ETP), ou responsable de service (cadre) dans une association ou réseau associatif plus important. Les responsables associatifs managent de petites associations ou exercent des fonctions d’encadrement dans des associations plus importantes.

Le responsable d’association exerce les fonctions suivantes :
1)    Il dirige l’association/le service et son développement en cohérence avec l’objet social de l’association et en adéquation avec les évolutions de l’environnement socio-économique
2)    Il assure la gestion administrative et budgétaire de l’association/du service de manière à garantir la pérennité de la structure et son développement
3)    En tant que directeur/chef de service, il anime et gère une équipe de salariés, de bénévoles et d’adhérents et en tant que représentant institutionnel, il anime un réseau de partenaires
4)    Il conçoit et conduit des projets de nature diverse afin de mettre en œuvre le projet social de l’association et pour cela s’inscrit dans des logiques de travail en réseau

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire exerce des fonctions de direction et/ou d’encadrement d’un établissement ou d’un service. A ce titre il occupe le poste de directeur ou chef de service d’un établissement (sous statut associatif, coopératif ou mutualiste) ou d’un service relevant d’une collectivité territoriale. Il peut également travailler à son compte en tant que consultant en organisation auprès des établissements ou services décrits ci-dessus.
Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire assure 4 fonctions principales :
1) Il pilote de manière stratégique l’organisme ou le service et son développement en cohérence avec son objet social et en adéquation avec les évolutions de l’environnement socio-économique
2) Il assure la gestion administrative, comptable et financière de l’organisme ou du service de manière à garantir la pérennité de la structure et son développement
3) Il coordonne une équipe RH composé de salariés et éventuellement (selon le statut juridique de l’organisme) de bénévoles et d’adhérents
4) Il conçoit et conduit des projets de nature diverses afin de mettre en œuvre le projet social de l’organisme et pour cela s’inscrit dans des logiques de travail en réseau

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire est capable de :
Fonction 1 : pilotage stratégique
-    Mettre en œuvre la stratégie d’établissement
-    Construire, présenter et animer les plans d’actions stratégiques et bilans d’activités
-    Assurer la communication interne / externe
-    Identifier les axes d’évolution de l’organisme, argumenter des priorités à partir d’une veille règlementaire et prospective. Impulser des projets innovants
Fonction 2 : gestion administrative, comptable et financière
-    Coordonner l’activité comptable et juridique d’un établissement
-    Evaluer une situation financière, les besoins et ressources / Proposer des solutions d’optimisation des moyens financiers
-    Gérer la logistique, mobilière et immobilière d’un ou plusieurs établissements ou services du secteur sanitaire et social
-    Construire un budget prévisionnel / Assurer le suivi du budget
Fonction 3 : gestion des ressources humaines
-    Coordonner et appliquer la politique interne de gestion des ressources humaines et appliquer la règlementation matière de droit du travail et de convention collective
-    Animer les relations sociales
-    Recruter, encadrer et animer une équipe (salariés et bénévoles)
-    Elaborer un plan de formation en cohérence avec les compétences et les besoins
Fonction 4 : conduite de projets
-    Réaliser des enquêtes dans l’objectif d’établir un diagnostic social
-    Identifier les besoins et les attentes des publics concernés
-    Elaborer et animer la conduite d’un projet. Suivre sa réalisation (de sa conception au bilan).
-    Monter un dossier de financement
-    Mettre en place des stratégies de communication et réaliser des actions de promotion du projet en analysant l’environnement structurel et conjoncturel du projet
-    Mettre en œuvre les différents modes de contractualisation