Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Le (la) responsable de petite et moyenne structure anime une structure économique dans ses dimensions humaine, commerciale, production et financière. Il (elle) organise le fonctionnement de la structure en conformité avec les objectifs qui lui sont donnés.
Le (la) responsable de petite et moyenne structure traduit les orientations stratégiques en objectifs opérationnels. Il (elle) mobilise et gère des moyens humains, matériels, financiers et techniques. Il (elle) anime au quotidien une petite équipe. Il (elle) prend en compte les événements, hiérarchise les priorités et gère les aléas. Il (elle) peut réaliser des activités opérationnelles au sein de son unité.
Il (elle) peut solliciter la collaboration de professionnels externes de type conseil lorsque les compétences ne sont pas disponibles à l'interne. Il (elle) rend compte du fonctionnement de sa structure à sa ligne hiérarchique ou directement à la gouvernance de la structure.
Le (la) responsable de petite et moyenne structure est, le plus souvent, associé aux démarches stratégiques et aux orientations données au développement de la structure.
Sa connaissance des métiers de l'entreprise, des circuits commerciaux et des évolutions technologiques se combinent aux compétences managériales pour la maîtrise de l'emploi.
Le (la) responsable de petite et moyenne structure exerce son activité de façon autonome. Il (elle) agit par délégation et peut représenter la structure lors de négociations. Il (elle) est en relation avec les fournisseurs, les clients et les acteurs de l'environnement externe. Il (elle) développe et contrôle la présence et la visibilité de sa structure dans l'environnement numérique. Il (elle) exerce une veille permanente et adapte sa gestion aux évolutions constatées ou à venir.
Le (la) responsable de petite et moyenne structure exerce généralement sa fonction au sein de la structure. Cependant, il peut être amené à se déplacer à l'extérieur. Le travail s'effectue pour partie dans un bureau avec une utilisation permanente des outils numériques les plus courants. Dans le cas de structures appartenant à un groupe, le (la) responsable de petite et moyenne structure doit aussi utiliser les logiciels spécifiques prévus pour la gestion des activités.

1. Animer une équipe


Encadrer et animer une équipe.
Organiser et assurer le fonctionnement d'une unité.
Organiser et assurer la gestion opérationnelle des ressources humaines.
Organiser et mettre en œuvre la gestion prévisionnelle des ressources humaines.


2. Piloter les opérations commerciales et la production de biens et/ou services


Mettre en œuvre le plan marketing.
Mettre en œuvre l'action commerciale.
Assurer la gestion de la production de biens et/ou services.
Gérer la qualité.


3. Gérer les ressources financières


Contrôler l'activité comptable.
Analyser les coûts de revient.
Assurer la gestion financière.

}

Diplômes similaires

BTS Métiers de la coiffure

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Dans le cadre des différents types d’entreprises, le technicien supérieur en « Métiers de la coiffure » peut assurer les fonctions suivantes :

- Expertise et conseils scientifiques et technologiques,

- Gestion, management,

- Définition et mise en œuvre de la stratégie commerciale.

Cette profession demande de suivre de façon permanente l’évolution des produits, des techniques et l’apparition de nouveaux matériels. Le technicien supérieur assure une veille permanente dans les domaines relevant du secteur de la coiffure (normes, réglementation européenne, évolution du marché, ...). De même il est nécessaire qu’il porte une attention particulière aux questions d’allergie professionnelle et de prévention ainsi qu’aux

évolutions sociologiques de la clientèle.

L’action de ce professionnel s’exerce conformément aux règles d’hygiène, de sécurité et d’ergonomie.

Les choix et les actions du professionnel s’inscrivent dans le respect de la législation en vigueur, la prise en compte de la politique de développement durable et d’une démarche qualité.

Les responsabilités du technicien supérieur sont définies selon sa position dans la structure. Il peut exercer ses activités en autonomie totale ou partielle.

Le titulaire du BTS Métiers de la coiffure est un technicien hautement qualifié dans le secteur de la coiffure. Il possède un haut niveau scientifique et technique ainsi que la maîtrise d’au moins une langue étrangère. Il est en relation avec une clientèle de particuliers et de professionnels et ses activités s’inscrivent dans une démarche qualité.

Il assure les fonctions d’expertise, de conseils scientifiques et technologiques, de gestion, de management, de définition et de mise en œuvre de la stratégie commerciale.

Ce technicien :

Conçoit et met en œuvre des techniques professionnelles

Assure une veille permanente dans les domaines de la coiffure (normes, réglementation…)

Elabore des protocoles innovants en termes de prestations et de services

Conseille et vend des produits, des services et des matériels

Elabore le projet d’exploitation et/ou du business plan, en assure le suivi et son éventuelle adaptation

Participe à la gestion de l’entreprise et à la mesure de ses performances

Gère et encadre le personnel

Participe au lancement de produits, de matériels et de services

Développe la relation de services

Gère et développe le « portefeuille clients ». 

}

 

Conception et réalisation de soins esthétiques, de maquillage

Conseil et vente de produits et d’appareils de haute technologie

Elaboration et mise au point de protocoles opératoires fabrication de produits cosmétiques

Réalisation de contrôles

Evaluation cosmétique

Participation à la démarche qualité

Veille technologique et réglementaire

Elaboration du projet d’exploitation et/ou du business plan

Encadrement du personnel

Participation à la gestion financière

Développement de la relation de services

Conception et mise en œuvre d’actions dans le cadre de la stratégie commerciale

Production de documents professionnels, techniques

Animation d’équipe 

Le titulaire du BTS Métiers de l’esthétique-cosmétique-parfumerie est hautement qualifié dans les domaines de l’esthétique, de la cosmétique et de la parfumerie. Il possède une connaissance approfondie du produit cosmétique et de sa commercialisation et est en relation avec une clientèle aussi bien de particuliers que de professionnels.

Il possède un haut niveau scientifique ainsi que la maîtrise d’au moins une langue étrangère. Il assure les fonctions d’expertise, de conseils scientifiques et technologiques, de gestion, de management, d’animation et de formation dans un cadre local et international.

Ce technicien :          

Conçoit et met en œuvre des prestations (soins et techniques) performantes et innovantes,

Adapte sa pratique et son expertise en tenant compte de l’évolution des savoirs, des techniques et des contextes,

Conçoit des conseils experts dans un objectif de vente

Recherche, collecte et exploite des ressources relatives à la profession en vue d’une communication stratégique,

Etablit une relation professionnelle auprès de différents interlocuteurs,

Gère l’environnement de travail,

Assure la qualité (produits, prestations, services),

Dans le cadre de l’option A Management ce technicien :

Gère l’entreprise,

Elabore des projets entrepreneuriaux,

Assure le développement de l’entreprise.

Dans le cadre de l’option B Formation-marques ce technicien :

Conçoit, impulse et conduit des actions d’information, d’animation et de négociation dans le respect de l’image et de la culture de l’entreprise,

Forme aux techniques de soins, aux techniques de vente et d’utilisation de produits

Négocie les ventes de produits, de matériels et de d’appareils.

Dans le cadre de l’option C Cosmétologie ce technicien :

Réalise une étude technique dans le cadre de la recherche et développement (R&D),

Met en œuvre des techniques de fabrication et de contrôle,

Objective l’efficacité d’un produit, d’une technique et réalise une analyse sensorielle.

 

}

Les titulaires de la certification développent deux types d’activités en fonction de leur projet et des composantes de certification choisies :
-         la création d’une nouvelle activité au sein de leur entreprise ou leur établissement ;
-         la création d’une entreprise ou sa reprise, impliquant un changement de statut professionnel.
Dans tous les cas, il s’agit de la direction stratégique et opérationnelle d’une activité économique, contribuant à la création de valeur pour l’entreprise.
Il s’agit de femmes et d’hommes qui pilotent des projets aux différents stades du cycle de vie de l’entreprise : création, croissance, diversification, développement d’un produit et/ou service nouveaux dans une entreprise existante, transmission - reprise, coopération inter-entreprises, etc, et ce, quel que soit le secteur économique de l’entreprise. Ces projets sont principalement liés à la maîtrise d’un métier ou d’une technicité particulière (transport routier, imprimerie de labeur, informatique/internet, import-export, commerce aux particuliers, etc.).
Ce métier nécessite de réaliser en permanence des changements conduits, maîtrisés, bien que risqués, dans un contexte d’économie de marché. L’entrepreneur de petite entreprise doit ainsi développer une capacité de vision, des facultés d’anticipation et d’appropriation pour une mise en œuvre opérationnelle et balisée. Il doit maîtriser également, en parallèle, une compétence technique dans un secteur d’activité qui lui permet de garantir le développement de son activité.
Activités principales :
Construction de la décision
Conduite du projet
Management des ressources et contrôle de l’activité
Animation des réseaux de partenaires internes et externes

Le (la) titulaire est capable de :
     Bloc 1 : Construire de la décision
1.1. Effectuer une veille stratégique combinée sur les plans juridique, technologique et concurrentiel
1.2. Définir, mettre en œuvre et contrôler de la stratégie du projet en lien avec sa production, ses services et ses environnements
1.3. Elaborer de la structure contractuelle et juridique adaptée au projet, à son activité et à sa pérennité.
1.4. Repérer, analyser et traiter des dysfonctionnements en lien avec la stratégie du projet.
     Bloc 2 : Conduire un projet
2.1. Concevoir de la mise en œuvre opérationnelle du projet à partir de la stratégie et des objectifs définis en amont
2.2. Décider les choix techniques, économiques et budgétaires adaptés au projet (réalisation).
2.3. Mettre en œuvre, stimuler, coordonner et contrôler du projet (transfert).
2.4. Pérenniser du projet (exploitation).
     Bloc 3 : Manager des ressources et contrôler l’activité
3.1. Définir de la communication stratégique du projet et présenter auprès des partenaires, financeurs et clients.
3.2. Gérer des ressources humaines.
3.3. Contrôler et gérer des flux financiers.
3.4. Animer de l’équipe autour du projet.
     Bloc 4 : Animer des réseaux de partenaires internes et externes
4.1. Respecter des réglementations en vigueur.
4.2. Construire et entretenir des réseaux pertinents pour le projet et sa pérennité.
4.3. Animer du développement commercial du projet
4.4. Contrôler la qualité des fournisseurs, des sous-traitants et des experts.