Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Le contrôleur technique automobile est un ouvrier qualifié qui réalise, au sein d'un centre agréé de contrôle technique automobile, le contrôle périodique des véhicules légers, conformément aux dispositions réglementaires du ministère en charge des transports.
Sa mission consiste à établir des procès-verbaux de visites techniques réglementaires de véhicules, précisant leur état et conformité selon des critères établis par le ministère des transports.
En suivant une procédure donnée, il examine l'ensemble des points de contrôle définis dans le lexique officiel, effectue des relevés et des mesures, apprécie et enregistre les altérations qu'il constate.
Il met en œuvre des bancs d'essai et des équipements de mesure selon une méthodologie prescrite.
Il consigne sur informatique ses résultats et observations pour éditer le procès-verbal de contrôle.
En restituant le véhicule, il commente au client les altérations mentionnées sur le rapport de contrôle.
Dans le cadre de l'assurance qualité, il procède à des opérations de gestion administrative.
Il rend compte à l'OTC (organisme technique central, en charge de la surveillance des contrôles) en transmettant l'ensemble de ses résultats de contrôle et en répondant aux observations qui lui sont faites.
Le contrôleur technique est encadré sur le plan hiérarchique par un chef de centre.
L'emploi s'exerce :
― dans des centres de contrôle technique ou des centres auxiliaires sous enseigne d'un réseau ;
― dans des centres indépendants non rattachés à un réseau.
Conditions d'exercice de l'emploi :
L'emploi nécessite le strict respect de la réglementation et des règles déontologiques du métier.
La responsabilité individuelle du contrôleur est engagée par les procès-verbaux qu'il délivre.
Il est tenu de s'informer des évolutions réglementaires pour actualiser ses pratiques.
Le permis B est nécessaire pour manœuvrer les véhicules.

1. Effectuer les visites techniques de contrôle des véhicules légers, conformément aux dispositions réglementaires en vigueur
Procéder à l'identification réglementaire de véhicules légers.
Contrôler le système de freinage de véhicules légers.
Contrôler le système de direction de véhicules légers.
Contrôler les équipements de visibilité de véhicules légers.
Contrôler les équipements d'éclairage et de signalisation de véhicules légers.
Contrôler les équipements de liaison au sol de véhicules légers.
Contrôler l'état de la structure et de la carrosserie de véhicules légers.
Contrôler l'état et la conformité des équipements de sécurité de véhicules légers.
Contrôler les organes mécaniques de véhicules légers.
Contrôler la pollution et le niveau sonore de véhicules légers.
Contrôler les équipements de véhicules électriques ou hybrides.
Collecter les résultats de mesure et éditer un procès-verbal de contrôle technique.


2. Réaliser les opérations de gestion administrative du contrôle technique réglementaire des véhicules légers, dans le cadre de l'assurance qualité
Rendre compte au client des altérations relevées en restituant le véhicule.
Exploiter les fonctions d'un logiciel de contrôle technique et vérifier ses mises à jour.
S'assurer de l'état, de la conformité et de la validité des équipements de contrôle.
Assurer le suivi qualité et la traçabilité des visites techniques effectuées.

}

Diplômes similaires

Le (la) mécanicien(ne) réparateur(trice) de véhicules industriels assure la maintenance, la réparation et la pose d'accessoires, des véhicules utilitaires et industriels. Il (elle) effectue les opérations d'entretien, de pose d'accessoires, de révision, de remise en état.
Placé(e) sous la responsabilité du chef d'atelier, le (la) mécanicien(ne) réparateur (trice) de véhicules industriels intervient conformément à des procédures indiquées. Ses interventions portent sur des vérifications de conformité, des remplacements et des réparations bien définies. Les consignes sont fournies par un ordre de réparation. Il (elle) utilise la documentation technique de chacun des véhicules sur lesquels il (elle) intervient. Celle-ci précise les modes opératoires et les données techniques du constructeur. Il (elle) respecte les réglementations en vigueur. Les activités de cet emploi se pratiquent le plus généralement en atelier, parfois sur route en intervention de dépannage. L'emploi ne nécessite pas de mobilité géographique particulière. Les postures vont de la station debout, face à un plan de travail ou à un appareil, jusqu'à des positions contorsionnées indispensables pour atteindre les organes difficilement accessibles. Le port de charges lourdes est fréquent. Une bonne dextérité manuelle est nécessaire pour assurer la manipulation de pièces délicates. Les horaires de travail sont réguliers, mais tributaires des prestations à la clientèle qui entraînent parfois des dépassements d'horaires. L'environnement bruyant varie en fonction des tâches réalisées, il peut atteindre des niveaux élevés mais pour de courtes durées, par exemple lors d'un essai moteur. Malgré une ventilation des locaux, l'atmosphère ambiante peut être soumise à des pollutions gazeuses dues aux émanations d'hydrocarbures et aux gaz d'échappement.

1. Effectuer les opérations d'entretien courant des véhicules utilitaires et industriels

Réaliser les opérations de prise en charge et d'entretien programmé des véhicules utilitaires.
Réaliser les opérations d'entretien programmées des véhicules industriels.
Réparer les assemblages mécaniques.
Intervenir sur une boucle froide de climatisation embarquée.


2. Réparer le freinage, les liaisons au sol et la direction des véhicules utilitaires et industriels

Réparer le système de freinage des véhicules utilitaires et industriels.
Remplacer les éléments des liaisons au sol et de direction des véhicules utilitaires et industriels.
Réparer les assemblages mécaniques.

3. Réparer les moteurs et les transmissions des véhicules utilitaires et industriels

Réparer les assemblages mécaniques.
Réparer les transmissions.
Réparer les moteurs thermiques.
Réparer les périphériques du moteur.
Intervenir sur une boucle froide de climatisation embarquée.

4. Effectuer les opérations de pose d'accessoires et de remise en état des équipements de signalisation, visibilité, retenue, remorquage et levage

Poser des accessoires de remorquage, de signalisation, de visibilité et d'information.
Réparer les ouvrants, les systèmes de retenue, d'information, de visibilité et de signalisation.
Intervenir sur une boucle froide de climatisation embarquée.
Remplacer les équipements d'attelage et de levage des véhicules utilitaires et industriels.

}

TP Mécanicien(ne) automobile

Équivalence CAP / BEP

Dans une entreprise de service après vente automobile, le (la) mécanicien(ne) automobile réalise des prestations d'entretien périodique, de dépannage et de remise en état de véhicules automobiles. Les travaux à réaliser sont définis par le réceptionnaire d'atelier en accord avec le client et consignés sur un ordre de réparation faisant office de contrat de service.
Le (la) mécanicien(ne) :
- prend en charge le véhicule et, après un diagnostic réalisé parfois par un (une) technicien(ne), organise son intervention, dépose les organes défectueux, les contrôle et détermine les moyens nécessaires ainsi que la liste des pièces à échanger.
- effectue la réparation et la repose des organes, réalise les contrôles et mises au point avec divers appareils, matériels et stations de contrôle en utilisant les documentations du constructeur.

Il (elle) doit assurer la qualité de ses interventions en exerçant un autocontrôle à chaque étape de son travail, le contrôle global, avant livraison du véhicule, étant généralement à la charge du responsable d'atelier.
Les horaires de travail sur les jours ouvrés sont tributaires des prestations à la clientèle et nécessitent parfois des aménagements pour assurer le service.
Placé(e) sous l'égide d'un chef d'équipe, il (elle) est autonome dans la conduite des opérations techniques à effectuer sur le véhicule.
Il (elle) réalise ses interventions conformément aux modes opératoires décrits dans le manuel de réparation du véhicule, en respectant le barème des temps alloués spécifiés pour chaque opération professionnelle.
Dans certains cas, le (la) mécanicien(ne) peut être amené(e) à accueillir lui (elle)-même le client pour réceptionner son véhicule, le renseigner ou expliquer les travaux réalisés.
L'accès à l'emploi s'opère généralement à partir d'un titre professionnel ou d’un diplôme professionnel de niveau V de la réparation automobile.
Le permis de conduire B est souvent requis pour être en capacité d'effectuer des essais de véhicules et des dépannages.

1. Effectuer les interventions d'entretien et de montage d'accessoires en service rapide et automobile

Effectuer la réception d’un client et prendre en charge un véhicule automobile pour une intervention en service rapide.
Remplacer les éléments consommables les plus courants des véhicules automobiles.
Réaliser les opérations d'entretien périodique programmé d'un véhicule automobile.
Préparer un véhicule automobile avant livraison au client.
Monter, câbler, brancher et mettre en service les accessoires électriques sur un véhicule automobile.
Monter, câbler et brancher les équipements d'attelage et de portage sur un véhicule automobile.

2. Contrôler et échanger les pièces d'usure d'un véhicule automobile

Echanger les organes du système de freinage des véhicules automobiles.
Echanger les organes de liaison au sol des véhicules automobiles.
Contrôler la géométrie pour remise en état d'un véhicule automobile.
Echanger les éléments d'équipements du moteur des véhicules automobiles.
Contrôler les circuits électriques du moteur des véhicules automobiles et remplacer les éléments défectueux.
Effectuer le pré contrôle technique d'un véhicule automobile.

3. Contrôler et remplacer les composants du groupe motopropulseur et des organes automobiles

Effectuer le contrôle de l'état mécanique et l'échange standard du moteur d'un véhicule.
Contrôler et remplacer les composants des moteurs thermiques des véhicules automobiles.
Contrôler, remplacer les composants et réaliser l'échange standard des organes de transmissions des véhicules automobiles.
Contrôler et remplacer les composants des organes de suspension, direction et freinage des véhicules automobiles.
Contrôler et remplacer les composants des organes électriques des véhicules automobiles.

4. Réparer les équipements des véhicules automobiles

Réparer et régler les moteurs essence des véhicules automobiles et leurs périphériques.
Réparer et régler les moteurs Diesel des véhicules automobiles et leurs périphériques.
Remettre en état des systèmes mécaniques et hydrauliques des véhicules automobiles.
Remettre en état des systèmes électriques des véhicules automobiles.
Réaliser l'essai d'un véhicule automobile.


}

Le (la) mécanicien(ne) réparateur(trice) automobile assure l'ensemble des opérations de maintenance courante en suivant les préconisations du constructeur. Il (elle) effectue le remplacement des éléments et des organes mécaniques de liaison au sol, de la transmission et du groupe motopropulseur.
Il (elle) intervient également sur le véhicule pour le remplacement des éléments mécaniques des systèmes de visibilité et de signalisation ou pour poser des accessoires directement connectables.
Il (elle) opère sur tout type de véhicule de transport de neuf personnes ou moins et de transport de marchandises de moins de 3,5 tonnes. Ces véhicules sont mus par des motorisations essentiellement thermiques.
Le (la) professionnel(le) intervient, notamment en fonction de consignes orales ou écrites sur fiches de travaux, sous la responsabilité d'un hiérarchique à qui il (elle) rend compte des interventions réalisées.
L'emploi s'exerce le plus souvent en atelier. Les postures vont de la station debout, face à un plan de travail ou un appareil, jusqu'à des positions fléchies voire allongées pour certaines interventions dans l'habitacle. Une bonne dextérité est nécessaire.
Les horaires de travail nécessitent parfois des aménagements pour assurer le service.
L'environnement sonore peut atteindre des niveaux élevés mais pour de courtes durées.
La manipulation de charges lourdes est parfois nécessaire.
La manipulation de déchets industriels spéciaux est fréquente. Elle nécessite des précautions de manipulation ainsi que le port d'équipements de protection individuelle en relation avec les produits utilisés.

1. Effectuer l'entretien périodique, remplacer les pneus et les éléments du système de freinage des véhicules automobiles :
Effectuer l'entretien périodique d'un véhicule automobile.
Remplacer les pneus et les éléments du système de freinage.
Intervenir sur un circuit de climatisation automobile.
2. Remplacer les éléments de liaison au sol, de direction, de transmission, de signalisation et de visibilité des véhicules automobiles et poser des accessoires connectables :
Remplacer et régler les éléments de direction et de liaison au sol.
Remettre en état les assemblages mécaniques endommagés.
Remplacer les organes de transmission.
Remplacer les éléments de signalisation et de visibilité, poser des accessoires connectables.
3. Remplacer la distribution et la motorisation thermique des véhicules automobiles :
Intervenir sur un circuit de climatisation automobile.
Remplacer le moteur thermique et ses équipements périphériques.
Remplacer la distribution du moteur thermique.

}