Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Le titulaire de l'emploi réalise l'ensemble des actions concourant à l'obtention d'un outillage de mise en forme de matériau, tel qu'un moule pour la plasturgie ou un équipement destiné à l'estampage, au découpage ou à l'emboutissage.
Pour cela, à partir d'un dossier de plans et des consignes de fabrication, il utilise différentes machines-outils conventionnelles telles qu'une fraiseuse, un tour ou une perceuse, mais aussi et surtout une rectifieuse plane, une rectifieuse cylindrique ou une machine d'électroérosion à fil.
Ces opérations d'usinage s'intègrent dans des activités d'ajustage, de contrôle et de montage.
Le degré de précision de celles-ci est variable en fonction du produit et peut aller jusqu'au millième de millimètre (micron).
Le (la) mécanicien(ne) en outillages de précision peut parfois être amené à effectuer un traitement thermique sur une pièce.
Il peut aussi assurer la mise au point de l'ensemble monté, pour les essais de production.
Le contexte professionnel du secteur de l'outillage requiert une certaine polyvalence, un bon degré d'autonomie et d'efficience pour adapter les modes opératoires aux différents équipements à réaliser. La valeur ajoutée et les caractéristiques des pièces ne laissent pas le droit à l'erreur et responsabilisent de fait le titulaire de l'emploi dans ses actions.
Généralement placé sous la responsabilité d'un chef d'atelier, le (la) mécanicien(ne) en outillages de précision doit nécessairement inscrire ses interventions dans un processus global de fabrication de l'outillage, ce qui nécessite une concertation avec d'autres professionnels.
L'emploi/métier s'exerce en atelier, dans des petites et moyennes entreprises spécialisées dans la fabrication d'outillages.
L'activité est variée et permet une prise d'initiatives dans le déroulement du processus opératoire (choix de la suite des opérations à réaliser), du fait qu'il s'agit généralement d'un travail à l'unité, dans des configurations variables.
L'activité exige de posséder une bonne acuité visuelle et de supporter une station debout prolongée.
L'environnement de travail peut être légèrement bruyant du fait de l'utilisation de machines-outils, dans un atelier généralement soumis à la lumière artificielle.
Les conditions d'ambiance et d'environnement varient et peuvent dans certains cas comporter quelques nuisances, mais désormais les ateliers sont de plus en plus modernes et agréables.
Les horaires sont plutôt réguliers, toutefois une certaine flexibilité est attendue pour assurer le respect des délais.
Quand le travail est posté, il est souvent organisé en 2 × 8.

1. Conduire des opérations de parachèvement sur machines-outils

Réaliser, à partir d'un plan, l'usinage de pièces unitaires sur fraiseuse.
Réaliser, à partir d'un plan, l'usinage de pièces unitaires sur tour.
Réaliser, à partir d'un plan, l'usinage de pièces unitaires sur rectifieuse plane.
Réaliser des contours géométriques à l'aide d'une machine d'électroérosion à fil.
Réaliser des opérations de positionnement et d'assemblage par perçage, alésage, taraudage.
2. Monter et ajuster un ensemble mécanique fonctionnel
Contrôler la conformité des pièces approvisionnées en vue du montage d'un ensemble mécanique.
Réaliser, à partir d'un plan, l'usinage de pièces unitaires sur rectifieuse plane.
Monter et ajuster un sous-ensemble mécanique comprenant un guidage linéaire.
Régler les jeux fonctionnels de guidage d'un ensemble mécanique.
Ajuster un élément guidé d'outillage en assurant avec précision son alignement ou sa portée.

}

Diplômes similaires

Le monteur (se) de structures aéronautiques métalliques et composites est un emploi de production contribuant à la fabrication d'un aéronef. C'est un spécialiste de l'assemblage des éléments formant la structure des aéronefs. Il exerce ses compétences principalement au sein d'entreprises de construction des aéronefs ou chez leurs sous-traitants dans le domaine des matériaux métalliques et composites.
A partir d'un dossier technique, d'une gamme de fabrication et d'un « kit » de pièces primaires, le monteur (se) de structures aéronautiques métalliques et composites réalise seul ou en équipe l'assemblage d'une structure d'aéronef (tronçon de fuselage, ailes d'avions, gouvernes de direction et de profondeur). Il peut être également amené à participer à l'intégration finale de l'aéronef.
Une attention particulière est requise tout au long du processus de fabrication. Aucune marque ni blessure du métal ne sont acceptées. La bonne exécution de son travail conditionne la sécurité des usagers ainsi que la fiabilité des aéronefs. Il assure la traçabilité de ses interventions et renseigne des documents de production.
Dans le cadre des structures composites, tout choc ou coup peut endommager l'élément et le délaminer, mais aucune inspection ou contrôle visuel ne permet de le déceler : le professionnel doit alors avoir un comportement irréprochable et alerter sa hiérarchie ainsi que le service contrôle pour s'assurer la conformité de la structure.
Il ou elle assure la sécurité et la propreté à son poste de travail en appliquant scrupuleusement les règles de FOD (Foreign Object Damage, Foreign Object Debris = Dommages par corps étrangers, Débris de corps étrangers). Il contribue au développement durable et à la responsabilité sociale de l'entreprise en adoptant les comportements adéquats et en appliquant les règles définies.
Il ou elle travaille généralement dans des halls de montage, au sein d'entreprises de construction d'aéronefs ou chez leurs sous-traitants, en position debout, au sol ou sur des échafaudages en cas d'intervention sur le montage de tronçon d'un aéronef.
Les différents matériaux composant la structure exigent des mises en œuvre et des conditions de réalisation particulières : dans le cadre des structures en composites, il est indispensable d'avoir des équipements d'hygiène et de sécurité permettant de garantir la santé des personnels.
Ses horaires de travail sont réguliers ou en équipe du matin, soir ou nuit.

1. Prémonter et ajuster « à blanc » une structure d'aéronef métallique et composite.
Gérer son intervention de prémontage sur structure.
Positionner et prérégler les éléments de la structure.
Ajuster et préparer un élément de structure.
2. Réaliser le montage final d'une structure d'aéronef métallique et composite.
Gérer son intervention de montage final d'une structure.
Positionner et régler les éléments de la structure.
Assembler les éléments d'une structure avec tout type de fixations usuelles aéronautiques.
Monter des systèmes et des équipements simples sur la structure.
Etancher, coller une structure d'aéronef.

}

Le monteur qualifié d'équipements industriels intervient dans le montage et le réglage de systèmes mécaniques pouvant être en partie ou complètement automatisés. Dans le cas d'un asservissement automatisé, les technologies concernent le pneumatique, l'électropneumatique, l'hydraulique et l'électrique, tant au niveau des circuits de commande qu'au niveau des organes de puissance.
Les prestations du monteur qualifié d'équipements industriels consistent à :
― analyser les plans et documents, s'assurer de la faisabilité de l'intervention et de la conformité des approvisionnements ;
― monter des biens d'équipement : machines de production industrielle qui sont fabriquées unitairement ou en petites séries, machines spéciales, lignes de fabrication automatisées ou non, prototypes, sous-ensembles de machines, assemblages mécaniques ;
― monter, régler, contrôler des pièces d'un système mécanique, en respectant avec rigueur un « dossier technique de montage » définissant les modalités de son intervention ;
― monter, raccorder et positionner des éléments pneumatiques, électropneumatiques, hydrauliques et électriques, selon des plans et schémas, voire un « dossier technique de montage » détaillé lors d'une intervention complexe ;
― assumer seul, en toute autonomie et en respect du cahier des charges client, la mise en œuvre des fonctionnements des ensembles et sous-ensembles au niveau des organes mécaniques, afin de les rendre opérationnels, conformément aux règles de sécurité et de production définies ;
― alerter son responsable en cas d'aléas et/ou de non-conformité ;
― participer, avec les techniciens installateurs spécialistes, à la mise en œuvre des fonctionnements des ensembles et sous-ensembles au niveau des systèmes pneumatiques, électropneumatiques, électriques et hydrauliques, afin de les rendre opérationnels, en respect du cahier des charges client ;
― rendre compte de son activité, oralement et sur les documents d'avancement ;
― valider son activité en fin d'intervention.
Le monteur qualifié d'équipements industriels intervient dans un atelier de montage propre à son entreprise ou dans celui du client. Le montage peut aussi s'effectuer sur le site définitif de production de la machine à monter. Dans ce dernier cas, le monteur doit alors être mobile à diverses échelles : régionale, nationale ou internationale.
Le monteur par son autonomie et grâce à sa capacité d'adaptation peut se positionner sur une très petite entreprise ou un groupe industriel international important.
Selon la taille et la complexité du travail à réaliser, la durée de réalisation d'un montage peut varier de quelques heures à plusieurs mois.
Il doit être capable d'intervenir en toute sécurité en respect de la législation du travail en vigueur, mais aussi dans les normes environnementales et les référentiels de la gestion qualité. L'une des principales caractéristiques est sa capacité à respecter scrupuleusement les modes opératoires ainsi que les consignes écrites ou verbales. Le monteur qualifié d'équipements industriels est hiérarchiquement rattaché à un responsable d'atelier ou de chantier. Souvent autonome dans l'organisation de son travail et de son contrôle, il a recours à des personnes plus qualifiées ou des spécialistes lorsque certaines opérations dépassent ses compétences ci-après définies, ses habilitations ou relèvent de technologies très spécifiques. De ce fait, il doit s'intégrer dans une équipe pluridisciplinaire en apportant ses compétences spécifiques lors du montage et ainsi garantir au client la conformité lors de la réception.
Il travaille debout, au sol, sur table de montage ou sur l'équipement lui-même, des efforts physiques pouvant lui être demandés pour assembler dans des contextes particuliers. Les ateliers de montage sont normalement silencieux et bien éclairés, mais peuvent être affectés par des nuisances générées par des essais d'équipements ou par les activités connexes de l'entreprise.
En atelier, les horaires sont plutôt réguliers et à la journée, parfois en équipes. Chez le client, les contraintes de délais imposent souvent des horaires particuliers.

1. Monter et régler des équipements mécaniques industriels

Préparer une intervention de montage mécanique.
Manutentionner des équipements industriels.
Monter et régler des ensembles mécaniques fixes.
Monter et régler des ensembles mécaniques de guidage en translation et en rotation.
Monter et régler des ensembles mécaniques de transmission.

2. Equiper un système mécanique industriel d'un automatisme pneumatique, électropneumatique, hydraulique ou électrique

Préparer une intervention de montage d'équipements pneumatiques, électropneumatiques, hydrauliques ou électriques.
Installer des systèmes pneumatiques ou électropneumatiques sur des équipements industriels.
Installer des systèmes hydrauliques sur des équipements industriels.
Installer des systèmes électriques sur des équipements industriels.

}

TP Technicien aérostructure

Équivalence Bac / BP / BT

Le (la) technicien(ne) aérostructure est un(e) spécialiste de l’assemblage et de la réparation des éléments de structure des aéronefs. Il (elle) exerce ses compétences principalement dans le domaine des matériaux métalliques et composites au sein d’entreprises de construction ou de maintenance des aéronefs.
Ce (cette) technicien(ne) dispose de compétences professionnelles qui lui permettent :
- d’exploiter et décoder les dossiers de production qui sont généralement rédigés en anglais technique ;
- de réaliser des inspections et d’évaluer des défauts et/ou des dommages sur la structure ;
- de déposer, démonter ou découper des parties de structure endommagées ou à transformer ;
- de fabriquer ou d’adapter des pièces simples en matériaux métalliques et/ou composites ;
- d’effectuer des réparations structurales complexes sur la structure ou de reconfigurer tout ou partie de l’aéronef avec des éléments en matériau métallique et/ou composite en tenant compte des procédures préconisées par le constructeur ;
- d’effectuer des opérations de montage et d’assemblage d’aéronefs ou de sous-ensembles structuraux d’aéronef en matériau métallique et/ou composite en tenant compte des procédures préconisées par le constructeur.

1. Inspecter, expertiser une structure d'aéronef

Identifier les ressources documentaires nécessaires pour réaliser les interventions de maintenance ou de montage de structures d'aéronefs.
Décoder des documents techniques relatifs à la maintenance et/ou au montage des aéronefs.
Identifier et repérer des éléments constitutifs sur un aéronef.
Effectuer des contrôles d'inspection sur structures d'aéronefs et établir un diagnostic.
Etablir le niveau d'intervention sur une structure d'aéronef endommagée.
Adapter une procédure de réparation de structure d'aéronef dans les limites de son champ de compétences.
Adapter son intervention aux exigences de qualité, de sécurité, d'environnement et économiques.
Caractériser l'intervention à partir des données d'ordonnancement.
Communiquer en langue française et en langue anglaise des informations techniques du domaine de l'aéronautique.

2. Préparer les éléments et la structure d'aéronef en vue de la réparation et de la modification

Identifier les ressources documentaires nécessaires pour réaliser les interventions de maintenance ou de montage de structures d'aéronefs.
Décoder des documents techniques relatifs à la maintenance et/ou au montage des aéronefs.
Identifier et repérer des éléments constitutifs sur un aéronef.
Découper sur éléments de structure et réaliser des débits.
Déposer tous types de fixations sur structure d'aéronefs et sur équipements simples.
Cambrer sur outillage des pièces simples aéronautiques chaudronnées à fond plat.
Réaliser des pièces métalliques par pliage dans un seul plan.
Réaliser par cintrage des pièces aéronautiques de galbe régulier.
Calibrer ou adapter un profil de pièce simple chaudronnée.
Réaliser ou réparer un élément de structure secondaire en composite par empilage de plis.
Draper un panneau sandwich avec un cycle de polymérisation adapté.
Adapter son intervention aux exigences de qualité, de sécurité, d'environnement et économiques.
Caractériser l'intervention à partir des données d'ordonnancement.
Communiquer en langue française et en langue anglaise des informations techniques du domaine de l'aéronautique.

3. Configurer à blanc une structure d'aéronef

Identifier les ressources documentaires nécessaires pour réaliser les interventions de maintenance ou de montage de structures d'aéronefs.
Décoder des documents techniques relatifs à la maintenance et/ou au montage des aéronefs.
Identifier et repérer des éléments constitutifs sur un aéronef.
Effectuer des mesures et des contrôles de pièces et de positionnement sur structures d'aéronefs et en interpréter les résultats.
Ajuster un élément ou un sous-ensemble en matériau métallique et/ou composite.
Assurer 'en l'air' le positionnement et le réglage des éléments d'une structure.
Assurer 'sur bâti' le positionnement et le réglage des éléments d'une structure.
Adapter son intervention aux exigences de qualité, de sécurité, d'environnement et économiques.
Caractériser l'intervention à partir des données d'ordonnancement.
Communiquer en langue française et en langue anglaise des informations techniques du domaine de l'aéronautique.

4. Assembler et monter une structure d'aéronef

Identifier les ressources documentaires nécessaires pour réaliser les interventions de maintenance ou de montage de structures d'aéronefs.
Décoder des documents techniques relatifs à la maintenance et/ou au montage des aéronefs.
Identifier et repérer des éléments constitutifs sur un aéronef.
Effectuer des contrôles de qualité sur structures d'aéronefs et les reporter sur les documents.
Riveter des éléments de structure de tous types de matériaux.
Fixer des éléments de structure sur tous types de matériaux et poser des équipements simples.
Assurer l'étanchéité et réaliser les retouches de traitement de surface des pièces d'une structure d'aéronef.
Réaliser et contrôler l'équipotentialité électrique d'une structure d'aéronef.
Adapter son intervention aux exigences de qualité, de sécurité, d'environnement et économiques.
Caractériser l'intervention à partir des données d'ordonnancement.
Communiquer en langue française et en langue anglaise des informations techniques du domaine de l'aéronautique.


Certificat complémentaire de spécialisation (CCS) :

1. FABRIQUER ET REPARER DES PIECES CHAUDRONNEES AERONAUTIQUES COMPLEXES

Décoder des documents techniques relatifs à la maintenance et/ou au montage des aéronefs.
Adapter son intervention aux exigences de qualité, de sécurité, d'environnement et économiques.
Ajuster un élément ou un sous-ensemble en matériau métallique et/ou composite.
Définir les tracés des flancs capables et les développés de pièces pliées.
Former manuellement 'en l'air' des pièces chaudronnées de formes complexes en matériaux usuels aéronautiques.
Former une pièce aéronautique de forme complexe par étirage / retreint sur machine à former (type Eckold).
Régler une pièce aéronautique de forme complexe sur trempe fraîche.
Former des profils complexes de pièces aéronautiques à la conformeuse à galets.
Mettre en oeuvre des procédures de traitements thermiques appliqués aux pièces aéronautiques chaudronnées en alliage léger.
Plier des profils de pièces aéronautiques complexes dans différents plans.
Former des profilés cintrés par plis successifs à la presse plieuse.

2. FABRIQUER ET REPARER DES PIECES AERONAUTIQUES STRUCTURALES PRIMAIRES EN MATERIAUX COMPOSITES

Décoder des documents techniques relatifs à la maintenance et/ou au montage des aéronefs.
Ajuster un élément ou un sous-ensemble en matériau métallique et/ou composite.
Adapter son intervention aux exigences de qualité, de sécurité, d'environnement et économiques.
Contrôler l'intégrité d'une structure en matériaux composites.
Assembler des pièces ou des éléments de tous matériaux par collage.
Réaliser ou réparer une pièce structurale monolithique par stratification.
Effectuer tous types d'opérations sur sandwich structural composite.
Réaliser un moule perdu d'une pièce composite.
Assainir une zone endommagée sur une structure en matériaux composites.

}