Activités visées

Étude – Conception 

Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Le technicien supérieur participe à la définition des limites d’une étude, il est généralement conduit à reformuler le besoin exprimé par un client et parfois à décoder un cahier des charges. Il contribue au sein d’une équipe à la conception préliminaire de tout ou partie d’un système automatique, à la définition de l’architecture globale et à l’estimation de la faisabilité en partageant ses intentions de conception avec le client. Lors de la conception détaillée, il élabore le dossier de réalisation en s’appuyant sur les outils de conception assistée par ordinateur et sur les outils de simulation pour aboutir dans les meilleurs délais à la définition de solutions technologiques validées par le client. 

Réalisation - Installation - Mise en service 

L’activité principale du technicien supérieur consiste à : intégrer des systèmes, implanter des constituants, réaliser les câblages et interconnexions, programmer la commande d’un système automatique. Afin de garantir la qualité de la réalisation, il réalise les tests, les réglages et la mise au point du système en respectant des procédures garantissant la sécurité des personnes et des biens, les recettes intermédiaires (procédures et procès-verbaux des résultats). L’installation du système chez le client nécessite une organisation rigoureuse du chantier, la phase de mise au point et les essais en fonctionnement sont des préalables indispensables à la recette finale avec le client. La formation des utilisateurs après installation et mise en service du système fait partie du service rendu. 


Maintien en conditions opérationnelles  – Amélioration des performances 

Dans le cadre d’un suivi de production, le technicien supérieur prend toutes les mesures nécessaires pour garantir le fonctionnement du système automatique, il analyse les évolutions des indicateurs de performance et, si besoin, propose une optimisation ou une amélioration des performances du système. 


Conduite de projets 

Après quelques contributions à des projets, le technicien supérieur peut être amené à en piloter un, en toute responsabilité. Dans le respect des contraintes exprimées par le client et du contexte de réalisation du projet, il va assurer le lancement du projet, animer ou contribuer à l’animation d’une équipe, renseigner les indicateurs de suivi de projet ou les exploiter pour prendre ses décisions. 


Relations clients - fournisseurs 

Durant ces diverses activités, le technicien supérieur est amené à échanger avec des clients externes ou internes à son entreprise, ainsi qu’avec des fournisseurs ou des sous-traitants. Ses qualités relationnelles sont alors essentielles. 

Compétences attestées

Conception préliminaire d’un système automatique 

- Choisir, justifier un procédé et un processus technique.

- Organiser les fonctions opératives afin de proposer une architecture fonctionnelle, comparer des architectures.

- Définir et organiser les chaînes fonctionnelles, les fonctions techniques et les technologies associées.

- Évaluer les coûts et les délais, estimer une enveloppe budgétaire, rédiger une offre commerciale.


Conception détaillée d’une chaîne fonctionnelle

- Dimensionner et choisir les constituants d’une chaîne fonctionnelle.

- Définir la chaîne fonctionnelle et son comportement, vérifier par simulation ses performances.


Conception détaillée d’un système automatique

- Définir une solution permettant l’intégration et l’animation des chaînes fonctionnelles.

- Définir les constituants d’intégration des chaînes fonctionnelles.

- Formaliser, puis vérifier par simulation le comportement  spatial et temporel d’un système automatique


Rapport d’activité en entreprise

- Rechercher, analyser, structurer, synthétiser des informations.

- Rédiger, élaborer un document.

- Échanger avec un interlocuteur en utilisant les moyens adaptés.

- Décoder un cahier des charges, reformuler un besoin.

- Analyser un existant, proposer des améliorations-


Conduite et réalisation d’un projet

- Organiser une réunion de travail.

- Présenter un travail personnel, un travail d’équipe et transmettre un savoir-faire.

- Élaborer tout ou partie du dossier de réalisation, du dossier de tests et du dossier système remis au client.

- Réaliser, tester, intégrer tout ou partie d’un système automatique.

- Mettre en service et valider la conformité d’une solution par rapport à son cahier des charges fonctionnel.

- Mettre en œuvre des outils de la conduite de projet.

- Rendre compte sur les dispositions prises en matière de sécurité et de développement durable


Culture générale et expression

- Appréhender et réaliser un message écrit

- Respecter les contraintes de la langue écrite

- Synthétiser des informations : fidélité à la signification des documents, exactitude et précision dans leur compréhension et leur mise en relation, pertinence des choix opérés en fonction du problème posé et de la problématique, cohérence de la production

- Répondre de façon argumentée à une question posée en relation avec les documents proposés en lecture

- Communiquer oralement

- S’adapter à la situation : maîtrise des contraintes de temps, de lieu, d’objectifs et d’adaptation au destinataire, choix des moyens d’expression appropriés, prise en compte de l’attitude et des questions du ou des interlocuteurs

- Organiser un message oral : respect du sujet, structure interne du message


Langue vivante anglais

Compréhension et expression orales au niveau B2 :

- Comprendre des productions orales ou des documents enregistrés 

- S’exprimer à l’oral en continu et en interaction


Compréhension de l’écrit au niveau B2 :   

- Assurer une veille documentaire dans la presse et la documentation spécialisée de langue anglaise


Secteurs d'activités

Le technicien supérieur CRSA peut exercer ses activités essentiellement dans trois types d’entreprises : 

- les entreprises utilisatrices de systèmes automatiques et d’équipements automatisés, 

- les entreprises réalisatrices de systèmes automatiques et d’équipements automatisés, 

- les sociétés de services en automatismes. 


Les compétences du futur titulaire du diplôme lui permettent de travailler dans des secteurs aussi variés que : 

- l’exploitation de ressources naturelles, 

- la production d’énergies, 

- la transformation des matières premières, 

- le traitement de l’eau, des déchets, 

- l’agroalimentaire, 

- l’industrie pharmaceutique, 

- l’industrie cosmétique et de luxe, 

- la robotique, 

- la réalisation d’équipements pour les handicapés et pour les services à la personne, 

- le pilotage d’installations de spectacle et de loisirs, 

- la fabrication de produits manufacturés (mécanique, automobile, aéronautique, etc.), 

- la distribution de produits manufacturés, 

- l’industrie automobile, 

- les transports, 

- la manutention, 

- l’emballage, le conditionnement, 

- etc.

Type d'emplois accessibles

Le technicien supérieur CRSA exerce ses activités sous l’autorité d’un responsable de service (études, maintenance, etc.) dans de grandes entreprises et souvent en toute autonomie dans les petites ou moyennes entreprises. 

Selon le type d’entreprise et le secteur d’activité, il peut être employé en tant que : 

- technicien chargé d’études au sein d’une équipe de projet, 

- concepteur de systèmes automatiques ou d’équipements automatisés dans le cadre de travaux neufs ou de rénovations, 

- technicien de maintenance, 

- technicien d’exploitation d’installations complexes, 

- technicien régleur de lignes, 

- technicien d’essais, de mise au point avant installation, 

- technicien d’amélioration continue, 

- technicien installateur, 

- technicien de chantier, réalisateur, 

- technicien de support technique à distance, 

- chargé d’affaires, acheteur, 

- technico-commercial, 

- chef de projet technique après quelques années d’expérience professionnelle.


Nos candidats s'intéressent aussi à ces diplômes :

Le technicien supérieur de maintenance industrielle réalise toutes les actions techniques, administratives et de management destinées à maintenir un bien ou à le rétablir pour qu'il puisse accomplir sa fonction requise durant son cycle de vie.
Les missions du technicien supérieur de maintenance sont repérées sur trois axes principaux, reflets des organisations et de la structure de l'emploi :
1. Interventions techniques sur des installations industrielles pluri technologiques en contexte d'exploitation : il effectue des interventions de maintenance préventive visant à prévenir l'apparition d'une défaillance et des interventions de maintenance corrective visant à rétablir le fonctionnement initial.
2. Organisation et gestion de maintenance : dans le respect de la stratégie de l'entreprise, il définit des opérations de maintenance, puis organise leurs mises en œuvre et leurs suivis.
3. Améliorations techniques et organisationnelles : il identifie, étudie et met en œuvre des actions permettant d'améliorer la fiabilité, la maintenabilité, la disponibilité et la sécurité des biens (voir glossaire technique). Il vérifie les performances des actions réalisées.
En fonction de la taille de l'entreprise et de sa politique de maintenance, il est positionné sur une ou plusieurs de ces activités et intervient en autonomie sur un ou plusieurs domaines technologiques. Il travaille seul ou au sein d'une équipe dont il peut avoir la responsabilité. Il met en œuvre les mesures de prévention des risques, pour ses propres interventions et celles des personnes sous sa responsabilité. Il intègre dans ses actions les principes du développement durable en vigueur dans son entreprise.
Au sein du service maintenance, il travaille principalement en collaboration avec le service production, mais aussi avec les services bureau d'études, bureau des méthodes et achats. Il peut également se déplacer pour intervenir chez des clients externes à l'entreprise. Pour les interventions techniques, le technicien supérieur de maintenance intervient directement sur les installations. La remise en état de sous-ensembles est réalisée en atelier de maintenance. La gestion et l'organisation des interventions ainsi que la conception des améliorations sont réalisées en bureau. Le technicien supérieur de maintenance s'adapte aux contraintes de sécurité spécifiques liées aux sites industriels. Ce travail est souvent assujetti à des astreintes comprenant des permanences la nuit, les week-ends et les jours fériés.

... lire la suite

BTS Aéronautique

Niveau Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire de ce BTS est un spécialiste qui, dans les sites d'assemblage et de maintenance des aéronefs, participe à l'ingenierie pour préparer l'activité des opérateurs, intervient en production pour contrôler, adapter et mettre au point les systèmes et les équipements embarqués et assure la relation technique entre le constructeur ou l'entreprise de maintenance et le client. Son activité consiste :
- à participer à toutes les étapes de l'ingénierie (organisation, conception, vérification, etc.),
- à conduire les activités de contrôles, d'essais, de diagnostic et de mises au point sur des aéronefs en montage, y compris en piste, et/ou en maintenance en base ou en ligne,
- à assurer en autonomie le support technique auprès de la clientèle.
... lire la suite

TP Technicien de laboratoire

Niveau Bac / BP / BT

Généralement, le technicien de laboratoire applique des procédures selon des protocoles précis, rédigés en français ou en anglais. Dans certains cas, il effectue des modifications mineures pour adapter le protocole à des échantillons différents de ceux prévus, en accord avec son responsable. Il assure la traçabilité des manipulations effectuées et alerte son supérieur hiérarchique en cas de résultats aberrants, mais il peut prendre l'initiative de refaire une série d'analyses pour confirmer ou infirmer un résultat.

Il travaille sous la responsabilité d'un ingénieur ou du responsable de laboratoire qui est chargé de valider ses résultats, avant transmission de ceux-ci aux personnes ou aux services concernés.

En s'appuyant sur son expertise technique et sa pratique quotidienne, il participe à l'amélioration continue en proposant des améliorations techniques ou organisationnelles.

Le technicien de laboratoire exerce principalement dans des laboratoires de contrôle, d'analyse ou de recherche et développement avec des horaires réguliers de jour. Néanmoins, il peut être posté ou avoir des astreintes les week-ends.

Le technicien travaille au sein d'une équipe, généralement de petite taille, ou parfois individuellement.

Il respecte strictement les règles d'hygiène, de sécurité, d'environnement, de développement durable et d'assurance qualité du laboratoire.

La connaissance et l'utilisation des équipements de protection collective et individuelle adaptés aux manipulations sont indispensables.

L'emploi se réalise en stations debout et assise alternées. Il peut nécessiter des déplacements à l'extérieur pour effectuer des prélèvements. Il peut se dérouler en salles spécifiques et zones délimitées.

... lire la suite