Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Le moniteur-guide de pêche de loisir exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant le support technique de la pêche dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.
1- Il encadre tout type de public dans une pratique de loisirs :
Il accompagne et encadre des publics sur les différents sites de pêche.
2- Il encadre des activités de découverte, d’initiation et d’animation :
Il anime des activités auprès de groupes ou d’individuels dans le respect des règles et des normes en vigueur, sur différents sites (rivières, lacs, plans d’eau, réservoirs …) dans le cadre d’une découverte des milieux aquatiques et d’activités de pêche.
Il initie et perfectionne aux différentes techniques de pêche et en particulier aux techniques de pêche à la mouche, au lancer et au coup, dans le respect des règles et des normes de sécurité en vigueur, et conduit un programme d’entraînement préparatoire à un premier niveau de compétition.
Il fait découvrir et explique le fonctionnement des différents écosystèmes aquatiques.
Il participe à des actions d’éducation à l’environnement.
3- Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’animation :
Il entretient des relations avec l’environnement professionnel et territorial.
Il participe à la promotion et à la gestion administrative et financière de l’activité.
Il participe à la préparation d’actions de promotion du tourisme pêche et de prestations de pêche de loisir.
Il peut être amené à participer à l’élaboration des projets de développement durable de l’activité pêche en relation avec des partenaires sur un territoire identifié, et à participer à des actions de gestion des milieux aquatiques.
Capacités ou compétences attestées :
1
Conseiller son public, en fonction des situations rencontrées, sur les techniques de pêche à utiliser, le matériel approprié, les appâts à employer etc.
Gérer et réguler le fonctionnement d’un groupe.
2
Maîtriser les différentes techniques de pêche de loisir, leur historique et leur évolution, la réglementation en vigueur ainsi que les règlements de la compétition et les rôles des techniciens de compétition.
Maîtriser les particularités relatives aux milieux aquatiques, au territoire (tradition locale, loisirs, politique de développement, partenaires potentiels, organisation territoriale, etc).
Prendre en compte les obligations légales et de sécurité.
Utiliser une ou des activités ayant pour support un ou des milieux aquatiques donnés dans le cadre d’un projet éducatif, touristique ou social : identifier et choisir les différents lieux de pêche en fonction des réglementations en vigueur, des périodes, des poissons désirés, des caractéristiques et attentes du public, des autres usagers du site.
Elaborer des projets d’animation de tourisme pêche et de prestation de pêche de loisir.
Elaborer une progression pédagogique et mettre en place des situations adaptées.
Choisir et formaliser des modalités et des outils d’évaluation du projet.
Appréhender un site support de pêche dans ses fonctionnements et les éléments remarquables de son écosystème, susceptible de constituer des supports d’éducation à l’environnement.
Gérer la logistique de son activité, et produire les outils nécessaires.
Elaborer des fiches des sites de pêche identifiant une cartographie, les moyens d’accès en toute sécurité, les catégories de public pouvant y avoir accès, les moyens d’encadrement adaptés et les procédures de sécurité, ainsi que le matériel et accessoires de pêche et de sécurité nécessaires.
Faire découvrir, expliquer et faire respecter les éléments de la culture de l’activité (rapport homme/milieu, fragilité des écosystèmes, discrétion, observation, etc).
Sensibiliser le public au respect des écosystèmes.
Adapter le programme d’activités aux individus, aux groupes, en fonction du temps, des niveaux d’aptitude de chaque membre, des circonstances exceptionnelles (crues, pluie …).
Conseiller le public sur les postes de pêche en fonction du poisson désiré, du type de milieu aquatique, du temps, de la période ou du moment de pêche, de la classification du lieu, de la réglementation et des traditions locales.
3
Informer sur les activités et manifestations locales.
Organiser et gérer la circulation de l’information orale et écrite concernant ses activités, en interne et en externe, et promouvoir la communication nécessaire à la réussite de l’action.
Utiliser les technologies de l’information et de la communication dans les situations courantes de la vie professionnelle, les outils bureautiques, des supports multimédias.
Assurer une veille informative sur les pratiques et les évolutions dans son secteur. Constituer et gérer une documentation.
S’intégrer dans son environnement professionnel, dans une équipe de travail. Participer à des réunions internes et externes.
Présenter le bilan de ses activités.
Contribuer à l’étude de l’offre d’activités de la structure employeur.
Promouvoir son action d’animation auprès des partenaires.
Intégrer son action dans un programme préétabli en partenariat avec des organismes de tourisme, des organisations de pêche, des comités d’entreprise.
S’intégrer dans un réseau de partenaires de la filière pêche, de la filière tourisme et de développement local.
}

Diplômes similaires


L’animateur à l’éducation à l’environnement vers un développement durable exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant un ou des supports techniques dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.


1-      Il encadre tout type de public dans une pratique d’éducation à l’environnement vers un développement durable
Il participe à l’accueil, à l’information et à l’orientation des publics dans sa structure ;
Il tient compte des attentes des publics et de leur relation à la nature ;
Il identifie et adapte son animation en fonction des réactions exprimées par son public ;
Il favorise l’émergence de projets d’EEDD auprès de groupes variés ; 
Il sensibilise son public au respect de la règlementation spécifique liée à la gestion, à l’usage des espaces et la protection des espèces ;
Il agit en cas de situation conflictuelle ou de maltraitance ;

2-      Il encadre des activités de découverte, d’initiation et d’animation :
Il conçoit un projet d’animation dans le champ de l’EEDD ;
Il repère, identifie et intègre les potentialités des milieux naturel, rural et urbain de son intervention, en lien avec le territoire et les pratiques locales ;
Il prend en compte les risques spécifiques liés aux activités, aux lieux, aux espèces, au matériel et aux matériaux et adapte son activité en conséquence ;
Il participe à l’élaboration des outils pédagogiques qui favorisent la découverte de l’environnement et la prise en compte du développement durable ;
Il choisit et utilise des méthodes actives favorisant la mise en relation directe avec la nature et l’environnement ;
Il prend en compte la règlementation spécifique liée à la gestion et à l’usage des espaces et à la protection de la flore et de la faune quels que soient les lieux d’intervention ;
Il évalue les effets de ses projets sur l’environnement en lien avec les valeurs de l’EEDD ;

3-      Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’éducation à l’environnement vers un développement durable ;
Il participe à la communication et à la promotion de la structure ;
Il participe à l’organisation des activités de la structure ;
Il entretient le matériel et le petit équipement spécifique EEDD qu’il utilise pour son action ;
Il propose l’acquisition ou le renouvellement des matériels et de la documentation et autres ressources spécifiques à l’EEDD ;
Il participe à l’élaboration et l’évolution du projet pédagogique de la structure avec sa spécificité EEDD ;
Il partage ses compétences en EEDD avec les autres membres de l’équipe.

 


1
Accueillir les différents publics ;
Prendre en compte l’expression des interlocuteurs ;
Prendre en compte les attentes des publics concernés notamment les groupes de mineurs ;
Favoriser l’autonomie des participants et leur relation à la nature ;
Valoriser l’écoute réciproque ;
Favoriser l’émergence de comportements citoyens ;
Veiller à l’intégrité physique et morale des publics ;
Agir en cas de maltraitance dans une action d’animation.

2
Prendre en compte les spécificités des activités en EEDD ;
Concevoir un projet d’animation dans le champ de l’EEDD ;
Mobiliser les connaissances générales liées à l’EEDD ;
Créer des situations permettant l’émergence de projets d’EEDD auprès de groupes variés ;
Utiliser des pratiques pédagogiques diversifiées et adaptées à l’EEDD ;
Evaluer les actions d’animation conduites.

3
S’intégrer à une équipe de travail ;
Proposer des stratégies d’action en EEDD ;
Présenter le bilan de ses activités ;
Assurer la maintenance du matériel pédagogique ;
Participer à la gestion administrative de sa structure ;
Participer à l’organisation d’animations événementielles au sein de la structure ;
Articuler son activité en EEDD à la vie de sa structure ;
Contribuer à la programmation des activités nécessaires au séjour de mineurs.

}

L’animateur(trice) exerce en autonomie son activité professionnelle, en utilisant un ou des supports techniques dans le champ de la mention et dans la limite des cadres règlementaires

Il/elle est responsable de son action au plan pédagogique, technique et organisationnel.

 Il/elle assure la sécurité des tiers et des publics dont il/elle a la charge. Il/elle a la responsabilité du projet d’animation qui s’inscrit dans le projet de la structure.

Les modes d’intervention qu’il/elle développe s’inscrivent dans une logique de travail collectif et partenarial, prenant en compte notamment les démarches, d’éducation à la citoyenneté, de développement durable et de prévention des maltraitances.

 

Il/elle encadre tout type de public, dans tous lieux d’accueil ou de pratique au sein desquels il/elle met en place un projet. Pour la mention Loisirs tous publicsil/elle peut être amené(e) à diriger un accueil collectif de mineurs

Il/elle encadre des activités de découverte, d’animation et d’éducation.

Il/elle construit des progressions pédagogiques lui permettant d’encadrer des activités éducatives et d’apprentissage. Il/elle accompagne des publics dans la réalisation de leurs projets.

 

Liste des activités visées par le diplôme :

-encadrement de tout public dans tout lieu et toute structure en prenant en compte les publics et leurs contextes territoriaux de vie ;

- conception et mise en œuvre de projets d’animation ou d’activités s’inscrivant dans le projet de la structure et dans le champ de la mention ;

- mobilisation de démarches d’éducation populaire pour animer des activités dans le champ de la mention

- conduite d’actions d’animation dans le champ de la mention

- direction d’un accueil collectif de mineur (pour la mention loisirs tous publics seulement)

- accompagnement des publics dans l’utilisation du numérique dans une démarche citoyenne et participative

Capacités et compétences attestées :

Encadrer tout public dans toute structure

·         Communiquer dans les situations de la vie professionnelle

·         Prendre en compte les caractéristiques des publics dans leurs environnements dans une démarche d’éducation à la citoyenneté

·         Contribuer au fonctionnement d’une structure

 

Mettre en œuvre le projet d’animation s’inscrivant dans le projet de la structure

·         Concevoir un projet d’animation

·         Conduire un projet d’animation

·         Evaluer un projet d’animation

 

Conduire une action d’animation dans le champ de la mention ou de direction d’un accueil collectif de mineurs pour la mention Loisirs tous publics

·         Organiser gérer et évaluer les activités

·         Encadrer un groupe ou une équipe dans le cadre des activités de la mention

·         Accueillir les publics enfants et adolescents et les animateurs 

 

Mobiliser les techniques de la mention pour mettre en œuvre des activités d’animation dans le champ de la mention

·         Situer son activité d’animation dans un territoire

·         Maîtriser les outils et techniques des activités dans la champ de la mention

·         Conduire des activités d’animation

 

}
L’animateur des activités du cirque exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant des supports techniques du cirque : dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.
1- Il encadre tout type de public dans une pratique de loisirs :
Il organise l’accueil et la prise en charge d’un groupe.
Il gère la dynamique du groupe.
2- Il encadre des activités de découverte, d’initiation et d’animation :
Il sensibilise aux différents arts du cirque.
Il prévient les comportements à risque pour la santé physique et morale des pratiquants.
Il prépare physiquement et mentalement les pratiquants aux activités du cirque.
Il intervient en cas de problème lié à la sécurité.
Il propose des situations de rencontre avec la création artistique.
Il établit un rapport critique entre la pratique d’une activité et les arts de piste.
Il conçoit des cycles d’animation visant la découverte et l’initiation aux activités du cirque.
Il conduit des séances visant la découverte et l’initiation aux activités du cirque pré-citées.
Il évalue les risques potentiels liés à l’activité, au milieu ou à la personne.
Il aménage les espaces de pratique selon les usages et la réglementation en vigueur.
Il équipe les pratiquants avec le matériel adapté.
Il accompagne les pratiquants dans la mise en œuvre de présentation.
Il évalue la pertinence des situations et des actions mises en œuvre.
3- Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’animation :
Il participe à la gestion et à la promotion des activités de la structure.
Il communique sur le fonctionnement de la structure qui l’emploie.
Il participe à la mise en place de l'offre d’activités dans le cadre de la structure qui l'emploie.
Il participe à des réunions de travail à caractère interdisciplinaire.
Il participe à des réunions de travail à caractère partenarial.
Capacités ou compétences attestées :
1
Mobiliser les connaissances associées aux différents publics concernés par l’animation.
Choisir des démarches adaptées aux différents publics.
Favoriser l’expression du groupe et des individus.
Favoriser l’autonomie des personnes dans le groupe.
Analyser les effets de ses interventions sur la vie du groupe.
Réguler le fonctionnement du groupe.
Agir en cas de maltraitance dans une action d’animation.
2
Mobiliser les connaissances artistiques, scientifiques, pédagogiques et techniques associées aux activités du cirque.
Concevoir une démarche pédagogique permettant la découverte et l’initiation aux activités du cirque.
Définir les objectifs pédagogiques adaptés aux publics.
Conduire une action d'animation dans le respect de l’intégrité physique et morale des pratiquants.
Respecter et faire respecter les normes d’exécution des exercices, les consignes d’hygiène et de sécurité.
Inciter les pratiquants à explorer différents langages corporels.
Maîtriser les conduites professionnelles nécessaires à la mise en œuvre des activités du cirque concernées.
Evaluer les actions d’animation conduites.
3
Communiquer oralement avec ses interlocuteurs.
Produire les différents écrits de la vie professionnelle.
Constituer une documentation sur un thème de la vie professionnelle.
Contribuer au bon fonctionnement de la structure.
Participer à l'organisation des activités de la structure.
Participer au fonctionnement d’une équipe de travail.
}