Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Activités La formation au baccalauréat professionnel spécialité cultures marines prépare aux fonctions de responsabilité dans les entreprises de cultures marines.
Le titulaire du baccalauréat professionnel spécialité cultures marines gère des entreprises ou des unités de production d'espèces vivant en eau de mer et met en marché des produits de cultures marines

Capacités attestées : Assurer l'approvisionnement en jeunes sujets par captage (ou pêche) ou en écloserie-nourrisserie. - Sélectionner les sujets et les installer dans les sites adaptés à leur développement (pleine mer, bassins, parcs…- Surveiller les conditions d'élevage (renouvellement de l'eau, maladies, température, oxygénation, nourriture). - Entretenir les installations (locaux, matériels, parcs et bassins...).- Transmettre ou enregistrer les données techniques se rapportant au suivi de l'élevage.

}

Diplômes similaires

BEP Maritimes de cultures marines

Équivalence CAP / BEP

Activités La formation au BEPM de cultures marines prépare aux fonctions de responsable et/ou d'employé d'exploitation de conchyliculture (ostréiculteur, mytiliculteur…) et/ou d'employé d'écloserie de pisciculture marine , d'algoculture..
.Différents travaux relatifs à la production conchylicole ou mitylicole. Télécaptage ou traitement du naissain, Mise en bourse, marseillaise ou sur bouchot. Détroquage et division , Tri et préparation du produit pour expédition

Capacités attestées : Assurer l'approvisionnement en jeunes sujets par captage (ou pêche) ou en écloserie-nourrisserie. - Sélectionner les sujets et les installer dans les sites adaptés à leur développement (pleine mer, bassins, parcs…- Surveiller les conditions d'élevage (renouvellement de l'eau, maladies, température, oxygénation, nourriture). - Entretenir les installations (locaux, matériels, parcs et bassins...).- Transmettre ou enregistrer les données techniques se rapportant au suivi de l'élevage

}

CAP Maritime de Conchyliculture

Équivalence CAP / BEP

La formation au CAPM Conchylicole prépare aux fonctions liées aux activités de production des coquillages marins (reproduction, alimentation,soins, sélection..). Assurer l'approvisionnement en jeunes sujets par captage (ou pêche) ou en écloserie-nourrisserie. - Sélectionner les sujets et les installer dans les sites adaptés à leur développement (pleine mer, bassins, parcs…- Surveiller les conditions d'élevage (renouvellement de l'eau, maladies, température, oxygénation, nourriture). - Entretenir les installations (locaux, matériels, parcs et bassins...).- Transmettre ou enregistrer les données techniques se rapportant au suivi de l'élevage.

Connaissance de la navigation, des courants de marée. Connaissance du milieu, des saisons de reproduction, du télécaptage, des manipulations diverses. Conduite des engins conchylicoles ; barge chaland, charrriot élévateur. Mise ne œuvre des machines de relevage, de tri et de conditionnement.}
* Activités visées :
1. Le salarié ou responsable d’exploitation aquacole conçoit la création, la reprise et le développement de l’exploitation :
– Il situe la création, la reprise et le développement de l’exploitation par rapport aux courants internationaux et aux évolutions qu’ils provoquent ;
– Il analyse les relations entre l’exploitation et les différents éléments de l’environnement ;
– Il évalue les potentialités de l’exploitation ;
– Il raisonne son projet d’exploitation et ses évolutions, notamment en phase d’installation ou de modernisation, en fonction de ses objectifs et des potentialités de l’exploitation.

2 Le salarié ou responsable d’exploitation aquacole prend les décisions nécessaires au fonctionnement de l’exploitation :
– Il organise et dirige le fonctionnement de l’exploitation ;
– Il fait le bilan de ses activités et en rend compte dans le cas d’un salarié ;
– Il établit, analyse et utilise les résultats technico-économiques et financiers de l’exploitation, pour réguler son fonctionnement.

3. Le salarié ou responsable d’exploitation aquacole met en œuvre les différentes activités de production, transformation, commercialisation de produits et services de l’exploitation ou liés à l’exploitation :
– Il conduit un (ou des) atelier(s) de production : conchyliculture, pisciculture marine, élevage de crustacés, salmoniculture, pisciculture d’étang ou de bassin ;
– Il vend sa production et peut exercer une ou (des) activité(s) créatrice(s) de valeur ajoutée sur son exploitation par vente des produits qu’il transforme et/ou de services liés à son environnement naturel et socio-économique.

4. Le salarié ou le responsable d’exploitation aquacole gère les aspects sociaux et humains qui sont liés à l’exercice de son métier.
/}