Activités visées

- Apport d’un conseil juridique aux particuliers, structures privées (entreprises, associations, fondations, etc.), ou personnes publiques

Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

- Participation à la définition de stratégies juridiques et judiciaires

- Mise en place d’une veille juridique

- Elaboration de plaidoiries

Compétences attestées

- Traiter une question de droit privé ou public en maîtrisant les techniques de qualification juridique et en situant les solutions de droit dans leur environnement social et économique

- Construire une argumentation juridique en maîtrisant les techniques argumentatives et les procédés d’interprétation juridique

- Analyser et tirer des enseignements des décisions de justice, des lois et des règlements

- Proposer des solutions en cas de litige

- Identifier les usages numériques et les impacts de leur évolution sur le ou les domaines concernés par la mention

- Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine

- Mobiliser des savoirs hautement spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de travail ou d’études, comme base d’une pensée originale

- Développer une conscience critique des savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines

- Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines

- Apporter des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans des contextes internationaux

- Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes en respect des évolutions de la réglementation

- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation

- Communiquer à des fins de formation ou de transfert de connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue étrangère

- Gérer des contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles

- Prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe

- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif

- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité

- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale

Dans certains établissements, d'autres compétences spécifiques peuvent permettre de décliner, préciser ou compléter celles proposées dans le cadre de la mention au niveau national. Pour en savoir plus se reporter au site de l'établissement.

Secteurs d'activités

- M69 : Activités juridiques et comptables 

- M70 : Activités des sièges sociaux ; conseil de gestion 

- O84 : Administration publique  

- S94 : Autres activités de services  

Type d'emplois accessibles

- Juriste d’entreprise

- Juriste des collectivités territoriales

- Juriste d’affaires

- Mandataire de justice   

Nos candidats s'intéressent aussi à ces diplômes :

- Définition et déclinaison des orientations stratégiques d'une structure
- Création d’une entreprise ou en assurer le développement et la gestion
- Prise de décisions managériales en lien avec la stratégie de l’organisation
- Organisation et mise en place des modalités de fonctionnement de la structure
- Etude de la faisabilité du projet et élaborer des propositions techniques, technologiques
- Supervision de l’environnement juridique de l’entreprise et application des règles et des normes liées à la gestion d'une organisation
- Conception et mise en œuvre de process et d’outils de pilotage de la performance de l’organisation ou des directions opérationnelles
- Définition et mise en place des procédures de gestion administrative et financière et tenir une comptabilité
- Supervision et coordination d’un projet, une équipe, un service ou un département
- Définition d’une politique marketing et en décliner les orientations commerciales
- Ordonnancement des tâches de production
- Management des équipes et adoption d’une démarche innovante dans les pratiques managériales, organisation du travail en équipe et/ou en mode projet pour ses collaborateurs
- Respect des principes d’éthique, de déontologie et des responsabilité sociétale et environnementale

... lire la suite

Diplôme Responsable comptable

Niveau Bac +3 / Bac +4

Le Responsable Comptable assure la responsabilité d’un service comptable, ayant vocation à élaborer, à interpréter et à diffuser, au sein de l’entreprise ou à l’extérieur, toute information comptable ou financière, en lien direct ou indirect avec les états financiers.
Il supervise et contribue directement à l’ensemble des processus comptables, permettant à l’entreprise de satisfaire les exigences réglementaires d’élaboration des comptes sociaux ou consolidés. Il encadre également les déclarations fiscales et sociales, dont il se porte garant. Pour réaliser l’ensemble de ces tâches, caractérisées par une forte cyclicité et une grande technicité, il s’appuie sur une équipe de collaborateur qu’il encadre, anime et forme.
Les normes comptables évoluant régulièrement, et la matière fiscale et sociale étant elle-même très changeante, il intervient régulièrement pour analyser la manière dont les nouvelles exigences s’appliquent à l’entreprise et faire évoluer en conséquence les outils de gestion et le système d’information financier, dont il assure de fait la maîtrise d’ouvrage.
Il participe au processus budgétaire et aux décisions financières (investissement, financement de l’entreprise) et plus largement au pilotage financier stratégique de l’entreprise. Pour les organisations de grande taille, il peut être un acteur de ces processus, fournissant les informations requises et participant à la définition, à la mise en place, à l’exploitation et à l’évolution des outils. Pour les organisations plus petites, le Responsable Comptable aura ces tâches dans son champ de responsabilité directe.
Il constitue l’interlocuteur privilégié sur tous les sujets en lien avec l’utilisation des données comptables, financières ou des déclaratifs sociaux ou fiscaux de l’entreprise. Les échanges se font à l'interne et l'externe (commissaires aux comptes, administration fiscale, organismes sociaux, banquiers…).

... lire la suite

- Conception, mise en place et amélioration du système d’information comptable et financier au sein d’un cabinet d’expertise comptable et d’audit, de commissariat aux comptes ou de directions financières d’entreprises (PME/PMI ou grandes structures).

- Participation à la définition générale de la stratégie d’entreprise et/ou aux choix économiques de l’entreprise ou des clients du cabinet en produisant des informations comptables, financières, extra-financières, économiques, juridiques pertinentes pour la prise de décision.

- Conseil en matière fiscale, sociale, juridique, de gestion, de gouvernance d’entreprises ou d’associations.

- Supervision, tenue et consolidation des comptes d’entités et de groupes.

- Révision et appréciation des comptabilités.

- Présentation des comptes annuels et réalisation du reporting auprès des instances dirigeantes.

- Mise en œuvre du plan d’audit annuel d’une structure ou supervision de missions d’audit interne ou externe.

- Contribution au développement et au maintien des relations avec les partenaires de l’entreprise (notamment les commissaires aux comptes, les banquiers, l’administration fiscale, l’URSSAF, les autres organismes sociaux (mutuelle, prévoyance, retraite, médecine du travail…), les assureurs, les actionnaires))

- Tenue de la trésorerie, suivi des positions de trésorerie et vérification de leur traduction comptable et établissement de la trésorerie prévisionnelle dans le respect des ratios financiers d'endettement, de solvabilité, de fond de roulement…

... lire la suite