Activités visées

 L’assistant de service social évalue, analyse la situation de la personne et coconstruit un plan d’actions négocié et contractualisé. Dans le cadre de l’évaluation, il identifie les ressources du territoire pour orienter la personne vers les partenaires adaptés. 

Ma procédure VAE

L'inscription pour démarrer une VAE pour ce diplôme n'a pas lieu sur Avril. En effet, l'ASP, qui gère les demandes de recevabilité pour ce diplôme, a mis en place un site spécifique pour les candidatures VAE. La procédure est unique pour tout le territoire. Il suffit de créer votre compte (gratuit) , de renseigner votre dossier de candidature (livret 1) et de leur transmettre. Vous recevrez une réponse sous 2 mois maximum si votre dossier est complet. A vous de jouer !

Changer de site et démarrer ma VAE

Il intervient soit en individuel (intervention sociale d’aide à la personne), soit en collectif (travail social collectif). 

En fonction de son cadre institutionnel, dans les limites de son cadre d’intervention et de ses missions, l’assistant de service social est amené à élaborer et conduire des projets d’accompagnement social. 

Selon son contexte d’exercice, l'assistant de service social travaille au sein d'une équipe pluriprofessionnelle et est en lien avec des partenaires du territoire. 

Il initie, participe, pilote des actions collectives et de groupes, dans une dynamique d’équipe, de partenariat et de réseau en favorisant l’implication des personnes. 

Il promeut des actions de prévention et participe au développement social en complémentarité avec d’autres intervenants. En fonction de ses missions et du cadre institutionnel, l’assistant de service social peut être amené à effectuer des visites à domicile et des accompagnements extérieurs. 

Par une posture de veille professionnelle, l’assistant de service social développe une expertise en matière de politiques sociales et de lutte contre les exclusions et les discriminations. 

Il est force de propositions pour la conception des politiques sociales, les orientations générales et les missions développées par l’organisme qui l’emploie. Il exerce un rôle de conseil auprès d’institutions, d’autres professionnels, d’élus, de partenaires... 

Il continue à se former tout au long de sa vie professionnelle pour développer ses connaissances et ajuster sa pratique aux évolutions sociétales. 

Dans un but de transmission de connaissances et savoir-faire professionnels, et après l’acquisition d’une expérience significative, le professionnel participe au processus de professionnalisation y compris en exerçant des fonctions de référent professionnel auprès des personnes en formation (initiale ou continue) en lien avec les établissements de formation 

Compétences attestées

Domaine de compétences 1 : Intervention professionnelle en travail social

- Bloc de compétences n°1 : Intervention sociale individuelle

- Bloc de compétences n°2 : Intervention sociale collective

Domaine de compétences 2 : Analyse des questions sociales, de l'intervention professionnelle en travail social

-Bloc de compétences n°3 : Diagnostic social territorial

- Bloc de compétences n°4 : Analyse de l'environnement social, familial et territorial

Domaine de compétences 3 : Communication professionnelle

-Bloc de compétences n°5 : Expression et communication écrite et orale

-Bloc de compétences n°6 : Communication professionnelle en travail social

Domaine de compétences 4 : Dynamique interinstitutionnelle, partenariats et réseaux

- Bloc de compétences n°7 : Connaissance et analyse des contextes institutionnels

-Bloc de compétences n°8 : Mobilisation des acteurs et des partenaires 

Secteurs d'activités

 Employeurs :

 Collectivités locales, associations, entreprises, établissements publics, les trois fonctions publiques (Etat, Hospitalière, Territoriale)… 

Politiques sociales :

Protection de l’enfance, insertion sociale et professionnelle, protection sociale, protection judiciaire de la jeunesse, aide sociale à l’enfance (ASE), santé, médico-sociale… 

Lieux d’intervention :

 Conseil départemental, centre communal ou intercommunal d’action sociale, commune, mission locale, Pôle emploi, Caisses primaires d’assurance maladie (CPAM), Caisse d’allocations familiales (CAF), Caisse de Mutualité sociale agricole, hôpitaux, établissements médico-sociaux, EHPAD, milieu scolaire, entreprises… 

Type d'emplois accessibles

Assistant de service social

Nos candidats s'intéressent aussi à ces diplômes :

- Analyse de besoins de formation
- Réalisation de bilans de compétences
- Aide à la construction de projets d’insertion ou ré insertion
- Accompagnement social

... lire la suite

Le conseiller en économie sociale familiale favorise la promotion des personnes dans leur environnement.  
Il contribue au développement du lien social et familial, à la lutte contre l’isolement, à l’inclusion sociale, à l’insertion professionnelle, à l’autonomie des personnes accompagnées et à l’exercice de la citoyenneté.  Il crée les conditions de participation et de mobilisation des personnes à toutes les étapes de l’accompagnement social dans une dynamique de coconstruction.    
Le cœur de métier du conseiller en économie sociale familiale est l’expertise dans les domaines de la vie quotidienne.  
Il s’appuie sur ses connaissances dans le champ des sciences appliquées et des sciences humaines et sociales pour transmettre des savoirs et des savoir-faire relatifs à la vie quotidienne.
Il vise la valorisation et/ou l’appropriation de compétences par les personnes, les familles et les groupes.  
Il élabore des préconisations et met en œuvre des actions de conseil, d'information, d’animation, de formation avec les personnes pour améliorer leur vie au quotidien, favoriser leur autonomie et leur socialisation.  
Il peut être aussi amené à être personne ressource auprès de différents acteurs institutionnels et à mettre en place des actions de prévention à destination de publics cibles.  
Son intervention vise à permettre aux publics concernés d’accéder à leurs droits, de prévenir et/ou de gérer les domaines de leur vie quotidienne, tels que : consommation, logement, habitat, emploi, formation, alimentation, santé, gestion budgétaire, loisirs et culture.  Il peut notamment intervenir à des moments clés de la vie des personnes (naissance, décès, chômage, séparation, retraite, maladie). Pour ce faire, il privilégie la participation active et permanente des personnes, l'expression de leurs besoins, l'émergence de leurs potentialités et la maîtrise de leur environnement domestique.  
Il mène un accompagnement social dans les domaines de la vie quotidienne, dans une dimension socio-économique et éducative.  
Il identifie ou recueille l’expression des besoins des personnes ou des groupes. Pour mener l’accompagnement social, le conseiller en économie sociale familiale fait reposer ses actions sur des interventions individuelles et collectives.   
Dans le cadre de l’accompagnement social individuel, il évalue la situation, conseille et négocie les actions à mettre en place avec la personne.  
Dans le cadre de l’accompagnement social individuel et collectif, il met en œuvre différentes méthodologies d’intervention, notamment des interventions sociales collectives, d’accompagnement éducatif budgétaire, d’intervention sociale d’aide à la personne.   
Pour faire remonter l’expression des besoins sur les territoires, il réalise des diagnostics sociaux et territoriaux partagés avec les personnes, les habitants, les acteurs institutionnels et associatifs.  
Il conçoit et conduit des projets de développement social territorial. Il peut être amené à développer des projets d’innovation sociale.   
Il inscrit sa pratique dans une approche pluridisciplinaire et partenariale.  
En lien avec son contexte institutionnel, il peut être amené à concevoir, coordonner et animer l’intervention d’autres professionnels.   
Dans un but de transmission de connaissances et de savoir-faire professionnels, et après l’acquisition d’une expérience significative, le professionnel participe au processus de professionnalisation y compris en exerçant des fonctions de référent professionnel auprès des personnes en formation (initiale ou continue) en lien avec les établissements de formation.  

... lire la suite

Le titulaire du brevet de technicien supérieur Services et prestations des secteurs sanitaire et social participe à la réalisation des missions dévolues aux établissements et services sociaux, sanitaires, médico-sociaux, soci-éducatifs. Il travaille en grande proximité avec les professionnels de la santé, les travailleurs sociaux, les partenaires institutionnels. Il s'inscrit son activité dans une logique de réseau.
Il met ses compétences techniques, administratives et relationnelles au service de publics demandeurs de soins, de services, de prestations sociales... Dans son cadre d'intervention, grâce à une connaissance précise des offres de service et des publics, il procède à l'analyse des besoins, il permet l'accès aux droits, il propose des services et prestations, il organise et gère leur mise en oeuvre, il contribue au système d'information.
Il participe à l'évolution de la structure et, selon la structure employeur, il peut assurer la coordination et l'animation d'équipe.
L'action de ce professionnel se déroule dans le respect des obligations légales et contractuelles, des procédures internes, avec une marge d'autonomie définie avec l'employeur.

... lire la suite